5 erreurs fréquentes lors de l’utilisation d’un après-shampooing

Pour démêler les cheveux et leur apporter plus de souplesse et de brillance, on a généralement recours à l’après-shampooing. Ce soin est surtout utile pour les cheveux épais, bouclés, ondulés ou frisés. Cela dit, pour obtenir les effets recherchés, il convient de bien utiliser le conditionneur. Découvrez ces 5 erreurs qu’on commet avec l’après-shampooing.

Pour retrouver une chevelure douce et brillante, il est important de bien appliquer son après-shampooing. Voici les 5 erreurs courantes à éviter.

Quelles sont les 5 erreurs qu’on commet avec l’après-shampooing ?

  1. Utiliser le mauvais après-shampooing

Vous devez choisir votre après-shampooing selon le type de vos cheveux. Si par exemple vous avez les cheveux fins, votre conditionneur doit être léger, et conçu pour apporter plus de volume aux cheveux, afin d’éviter d’avoir un effet raplapla. Les cheveux épais ou bouclés ont besoin d’un après-shampooing très nourrissant pour les protéger du dessèchement. Quant aux cheveux ondulés qui présentent des frisottis avec l’humidité, ils ont besoin d’un après-shampooing hydratant. Évitez de leur appliquer un conditionneur pour cheveux bouclés. Il risquerait de les alourdir et de les rendre rapidement gras.

Il est donc important de faire attention à la composition de l’après-shampooing. Celui-ci ne doit pas contenir de matières nocives pour les cheveux, comme le silicone. Ce dernier permet certes de rendre les cheveux brillants, lisses et souples, mais il pourrait les abîmer sur le long terme. En effet, le silicone étouffe le cheveu à cause du film qu’il forme autour de celui-ci.

cheveux souples

Cheveux souples – Source : spm

  1. Utiliser la mauvaise quantité d’après-shampooing

Utiliser une faible quantité de conditionneur, ou encore, l’utiliser en excès est mauvais pour vos cheveux. Si après le lavage vos cheveux sont lourds et regraissent vite, cela veut dire que vous avez utilisé votre soin en excès. Si en revanche, vos cheveux sont encore secs au toucher, cela signifie qu’il faut augmenter la dose. Pour trouver la bonne quantité qui convient à vos cheveux, commencez par utiliser une noisette du produit. Démêlez vos cheveux délicatement avec vos doigts. Si ces derniers glissent facilement, cela signifie que la quantité est suffisante. Si ce n’est pas le cas, ajoutez-en un peu pour mieux démêler vos cheveux

  1. Appliquer l’après-shampooing sur des cheveux mouillés

Pour profiter des vertus de l’après-shampoing, il faut l’appliquer sur des cheveux essorés. Lorsque les cheveux sont encore mouillés, le conditionneur coule et ne pénètre pas la fibre.

Aussi, si vous remarquez que votre après-shampooing ne répare pas vos cheveux secs, même si vous l’appliquez correctement, cela veut dire qu’une erreur s’est glissée lors de l’application de votre shampoing. Il est de ce fait déconseillé de brosser ses cheveux lorsqu’ils sont encore mouillés, car cela peut les rendre cassants. En effet, lorsqu’ils sont mouillés, les cheveux perdent leur sébum naturel, et c’est ce qui les rend plus sensibles aux agressions extérieures. Pour cette raison, il faut les démêler avec les doigts, et non pas un peigne.

  1. Rincer rapidement l’après-shampooing

Pour que l’après-shampooing puisse faire son effet, il est important de le laisser agir durant quelques minutes. Rincer le soin au bout d’une minute risque de ne pas rendre vos cheveux brillants et doux. Il est de ce fait important de respecter le temps de pause indiqué. Cela permet à vos cheveux de mieux absorber le conditionneur et d’obtenir l’effet recherché.

  1. Appliquer l’après-shampooing sur les racines

L’erreur la plus fréquente consiste à appliquer l’après-shampooing sur les racines. Ce soin est conçu pour prendre soin uniquement de vos longueurs, et ne doit pas être appliqué sur le cuir chevelu. En effet, lorsque vous lavez vos cheveux avec un shampooing, vous nettoyez le cuir chevelu de l’excès de sébum. Or, en mettant le conditionneur sur vos racines, votre cuir chevelu devient rapidement gras. Vous obtenez ainsi des cheveux aplatis et moins volumineux, qui nécessitent un deuxième lavage.

appliquer aprés shampoing

Appliquer l’après-shampooing sur les longueurs – Source : spm

Est-il possible de remplacer son shampooing par l’après-shampooing ?

Depuis quelque temps, l’après-shampooing a le vent en poupe. Beaucoup de femmes sont en effet adeptes du co-washing. Cette technique consiste à laver les cheveux qu’avec un conditionneur, et sans shampooing.

Composé d’ingrédients à l’action détergente, comme le sulfate, le shampooing est jugé agressif pour les cheveux, d’où le recours au conditionneur. Ce dernier n’agresse pas la fibre capillaire, et lave les cheveux tout en réparant les frisottis et les pointes sèches, grâce à son action hydratante. Aussi, étant donné qu’il n’abîme pas les cheveux, les écailles restent fermées et par conséquent, toute coloration que vous appliquez durera longtemps. Il convient toutefois, comme dit plus haut, de bien choisir son soin. Selon les besoins de vos cheveux, vous pouvez choisir un après-shampooing composé d’émollients à l’action assouplissante, comme l’huile d’argan ou le beurre de karité, ou d’humectants à l’action hydratante, comme le miel, la glycérine végétale ou l’aloe vera. Sans oublier les protéines qui permettent de protéger les cheveux et de régénérer la structure des cheveux, comme le blé ou l’avoine.

Toutefois, il faut souligner que même si le co-wash prend soin des cheveux, il convient de ne pas renouveler cette technique quotidiennement au risque d’étouffer le cuir chevelu ou encore d’alourdir les cheveux notamment lorsqu’on a des cheveux gras.

En évitant ces erreurs, vous allez profiter pleinement des propriétés de l’après-shampooing et retrouver ainsi des cheveux brillants et souples.

Lire aussi 5 après-shampooings faits maison pour des cheveux souples et brillants

Contenus sponsorisés