5 disputes que tous les couples devraient avoir pour une relation saine

5 disputes que tous les couples devraient avoir pour une relation saine


5 disputes que tous les couples devraient avoir pour une relation saine

Les disputes, un mal nécessaire ? Les thérapeutes sont unanimes si les querelles cristallisent les conflits et désarçonnent les unions, ces guéguerres ont parfois du bon et aident à renforcer un couple,  à condition de savoir les surmonter. Quels sont les conflits les plus courants au sein d’un couple et en quoi peuvent-ils être bénéfiques ?

Les champs de bataille de prédilection d’un couple ? Les finances, le sexe, le partage des responsabilités, les liens avec la belle famille. Un couple peut mieux gérer ses conflits autour des sujets qui fâchent, trouver un consensus sans violence, sans rancune et sans mettre l’amour à mal. Quels sont les 5 brouilles les plus inévitables mais aussi les plus constructrices pour un couple ?

L’argent alimente les brouilles au sein d’un couple 

L’argent est le premier motif de dispute dans un couple. Les tensions s’installent, quand la femme travaille d’arrache-pied ou gagne le double de son conjoint. Le pouvoir revient à celui qui porte la culotte et la servitude à celui qui est sans emploi, qui vit mal cette dépendance.  L’argent divise, même quand les moyens abondent, bien des couples qui ont des rapports opposés à l’argent en pâtissent. Le flambeur passe pour l’insouciant et l’économe pour le radin. 

Quand on aime, on ne ne compte pas ? Pas toujours vrai. Pour éviter les conflits, le couple devrait établir un budget, discuter avec tact, sans tabou ni gêne, de sa situation financière, de ses objectifs et priorités. La question devient alors une responsabilité commune.

Le sexe conditionne les couples à leur insu

Le sexe est aussi difficile que l’argent à aborder au sein d’un couple, par crainte de brusquer, de briser le romantisme ou par simple pudeur. Pour certaines personnes, parler de sexe rompt le charme ou perturbe un peu plus le cours de leur vie,  du coup ils ne parlent pas de leur entente sexuelle, ni pour dire ce qui est bien, ou ce qui va mal. D’autres craignent les épanchements d’affection ou n’osent pas prendre les devants, et affirmer leurs désirs car ils se projettent dans le refus de l’autre.  À force de taire ce mal-être, la tension monte et finit par faire voler aux éclats les couples les plus vulnérables. Les mots choisis, reproches, confidences ou propos acerbes définissent les contours de la sexualité d’un couple. Si l’un des partenaires cherche à expliciter ce que l’autre éprouve dans la relation sexuelle, l’assaillant de questions, il faudrait y voir une marque d’intérêt et d’attention, voire une inquiétude. Inutile de se braquer, être sur la défensive, il n y a pas de mal à dire ce qu’on aime ou pas,  sa jouissance et son désir que l’autre n’est pas censé deviner. La sexualité et la symbiose de deux corps, elle ne se décide pas et ne pose surtout pas d’ultimatum, elle s’apprivoise et se cultive.

Craignez ma colère !

Gérer ses émotions négatives, colère en tête, n’est pas une mince affaire. Les réactions virulentes d’un conjoint colérique, très peu enclin à la remise en cause, nuisent à la qualité des échanges et génèrent instinctivement des conflits répétitifs. Un problème de taille se pose lorsque le couple est composé par deux personnalités aux tempéraments chaud bouillon et qui se lynchent mutuellement. Il est impossible d’éviter les contextes  qui nous font sortir de nos gonds, mais Il est tout opportun  de  savoir retenir son hostilité et sa colère en restant constamment attentif aux émotions de son partenaire. L’épanouissement d’un couple passe avant tout par la sérénité que chacun est capable de faire perdurer.

Ma belle-mère bien aimée

La connivence entre deux partenaires peut être altérée par l’intrusion trop envahissante de la belle famille. Vacances scolaires, déjeuners institutionnalisés, éducation des enfants, être en couple implique aussi devoir composer avec la mère « qui sait tout et contrôle tout » de l’autre. Mais comment trouver la bonne distance sans faire de remous dans votre couple ? Il est recommandable d’en parler sans tabou à son conjoint et d’exprimer sa frustration et son impression d’être envahi, et de travailler conjointement à centrer le couple sur lui-même. La règle d’or c’est de ne laisser personne interférer dans ses conflits.

Responsabilités au quotidien, qui fait quoi ?

Faire la vaisselle ou les courses, poser les rideaux, sortir les poubelles…  En 2017, ces tâches sont hélas encore mal réparties au sein du foyer familial. Résultat des courses : ces inégalités, dont les hommes demeurent peu conscients ne sont pas sans créer de fortes turbulences dans les couples. Néanmoins, les tâches ménagères si elles n’ont pas fini d’être source de disputes, elles aident aussi à resserrer les liens, voire à booster la libido, si elles sont faites avec dévouement et beaucoup d’empathie. Pour les petites comme pour les grandes corvées, un couple a bien intérêt à faire équipe et à davantage s’investir pour le bien-être du couple.


Loading...