4800 personnes font la queue sous la pluie pour aider un enfant de 5 ans atteint d’un cancer

4800 personnes font la queue sous la pluie pour aider un enfant de 5 ans atteint d’un cancer


C’est dans une course effrénée contre la montre que 4800 personnes se sont rassemblées à Worcester pour découvrir si l’une d’entre elles pouvait sauver la vie d’un petit garçon de 5 ans atteint d’un cancer. Cette mobilisation sans précédent est relayée par nos confrères du The Telegraph. Découvrons l’histoire de cet effort collectif incroyable…

Grâce à la campagne menée par ses parents, Oscar Saxelby-Lee a vu ses chances de vaincre le cancer augmenter de manière considérable. A l’aide de milliers de gens venus faire un don de sang pour vérifier leur compatibilité avec le jeune garçon, les médecins seraient peut-être en mesure de combattre la leucémie lymphoblastique aigüe dont il est atteint.

Qu’est-ce que la leucémie lymphoblastique aigüe ?

La leucémie lymphoblastique aigüe (LLA) se développe dans les cellules souches du sang, affectant ainsi les fonctions de ces dernières. Comme l’explique la Société canadienne du cancer, ce développement anormal de cellules blastiques prend la place de cellules sanguines saines et de ce fait, empêche ces dernières d’effectuer leur rôle dans l’organisme.

Aussi appelé leucémie lymphoïde, ce cancer provient d’une anomalie chromosomique qui se produit peu de temps après la naissance. D’ailleurs, il touche particulièrement les jeunes enfants avec une prévalence plus importante chez les garçons que chez les filles. Lorsqu’il est de nature aigüe, comme c’est le cas du petit Oscar, ses symptômes parfois similaires à la grippe peuvent se manifester de manière subite en quelques jours ou en quelques semaines. D’autres signes sont également à surveiller, notamment une tendance anormale aux ecchymoses, des lésions cutanées roses ou rouge-brun, des tâches causées par des saignements sous-cutanés, ainsi que des saignements dont vous ignorez la provenance.

Concernant les différents traitements disponibles, Cancer Research UK identifie la chimiothérapie comme traitement principal pour les personnes atteintes de LLA, avec en second lieu les stéroïdes, les médicaments anticancéreux, la radiothérapie, les facteurs de croissance, la greffe de cellules souches ou de la moelle osseuse.

Comment fonctionne une greffe de cellules souches ?

Les cellules souches qui sont recueillies par voie sanguine prennent naissance au niveau de la moelle osseuse. Par la suite, celles-ci se transforment en globules rouges porteurs d’oxygène, globules blancs intégrés au système immunitaire et plaquettes qui empêchent les saignements à travers la coagulation du sang.

Avant de recevoir la greffe, le corps doit endurer des traitements agressifs. Généralement, il s’agit de chimiothérapie, ou d’autres procédés tels que la radiothérapie ou les médicaments anticancéreux. Cette phase que Cancer Research Uk illustre de traitement de conditionnement, est ce qui permettra la destruction des cellules saines et leucémiques présentes dans la moelle osseuse et réduira la réaction immunitaire du corps. Le but de cette procédure est de libérer de l’espace pour les cellules souches qui seront greffées sur le patient, ainsi que d’éviter le rejet de corps étrangers par l’organisme de ce dernier.

Une mobilisation sans précédent

Tout a commencé lorsque les parents d’Oscar ont découvert des lésions sur son corps. Suite à cela, le diagnostic des médecins n’a pas tardé à tomber : leucémie lymphoblastique aigüe.

Malgré un traitement par chimiothérapie, ces derniers réalisent qu’Oscar aura besoin d’un soin plus agressif et informent les parents qu’ils n’ont que trois mois pour trouver undonneur compatible.

Désespérés, ses parents lancent un appel général à la mobilisation pour sauver leur enfant. Grâce à la campagne « Hand in Hand for Oscar », ces derniers verront débarquer des milliers de personnes à la Pitmaston Primary School pour faire don de leur sang.

La maîtresse d’école d’Oscar, Sarah Keating confie,

« Cela fait 20 ans que j’enseigne et je n’ai jamais vu un enfant confronté à une chose pareille »

« Vous entendez parler d’enfants atteints du cancer et vous vous dites « c’est affreux », puis vous passez à autre chose. Aujourd’hui, nous ne passerons pas à autre chose, nous allons nous battre »

Olivia Saxelby, maman du jeune garçon témoigne,

« Lorsqu’on regarde le sourire malicieux d’Oscar, son courage et sa détermination, nous arrivons à retrouver notre force de nouveau (…) A aucun moment il n’a montré de la faiblesse, il nous épate de jour en jour même dans les moments les plus difficiles. Pour nous, c’est ça être un guerrier »

A ce jour, l’association caritative DKMS qui combat les cancers du sang est toujours en train d’analyser les échantillons de sang prélevés sur les volontaires. Sarah Gray, porte-parolede l’organisme explique à la BBC,

« Il est vraiment difficile de trouver un donneur compatible, c’est un peu les mêmes chances que gagner à la loterie ».

« Plus des personnes s’inscrivent sur le registre des donneurs et plus grandes sont les chances de sauver la vie de patients comme Oscar ».


Loading...