40 % des cas de cancer du sein pourraient être évités si les femmes faisaient ces 9 choses

Selon l’Institut National du Cancer, le cancer du sein est le plus fréquent chez la femme, suivi de celui du côlon-rectum et du cancer du poumon. En 2018, près de 58 459 cas de cancer du sein ont été recensés en France métropolitaine, sachant que 14% des décès par cancer chez les femmes lui seraient attribués. Ainsi, la prévention s’avère essentielle pour limiter les facteurs de risque évitables. En voici 9 identifiés par la Mayo Clinic.

Le cancer du sein est le plus redouté chez la gente féminine. Depuis 2004, un programme de dépistage est organisé en France pour les femmes âgées de 50 à 74 ans. Et pour cause, un dépistage précoce maximise les chances de guérison de la maladie. Par ailleurs, certains facteurs de risques ont été associés à l’apparition d’un cancer du sein. Au-delà de ceux qui échappent à notre contrôle et qui relèvent de la génétique ou de raisons hormonales, il en existe certains qui sont définis comme des facteurs de risque évitables. Ces derniers sont parfois ancrés dans notre quotidien sans que nous soyons au fait de l’ampleur de leurs conséquences.

9 gestes de prévention qui peuvent réduire les risques du cancer du sein

1. Limitez votre consommation d’alcool

Selon une étude scientifique, consommer de l’alcool à l’adolescence et au début de l’âge adulte augmente considérablement les risques de souffrir d’un cancer du sein. Malheureusement, de nombreuses femmes auraient encore du mal à l’identifier en tant que facteur de risque comme le rapportent nos confrères du Figaro. Selon Catherine Hill, biostatisticienne et épidémiologiste, «Consommer un verre d’alcool par jour augmente le risque de développer un cancer du sein de 10%».

2. Veillez à maintenir un poids de forme

L’obésité est un fléau sociétal qui peut provoquer de nombreuses pathologies. Selon une étude, le surpoids et l’obésité sont susceptibles d’engendrer un cancer du sein. De ce fait, il est fortement conseillé de prévenir l’excès pondéral et de maintenir un poids de forme pour prévenir la maladie.

3. Arrêtez de fumer

Alors que la tabagisme est communément corrélé au cancer du poumon, il semblerait qu’il puisse également être impliqué dans la survenue d’un cancer du sein. En effet, les chercheurs ont établi un lien de causalité entre le tabagisme et le cancer du sein. Le risque de souffrir de la maladie augmente lorsqu’une personne a commencé à fumer à un âge précoce de sa vie. Il serait donc judicieux de s’efforcer à abolir cette mauvaise habitude pour éviter de potentielles conséquences nuisibles à votre santé.

4. Faites de l’exercice physique

On ne cesse de répéter à quel point l’exercice physique est important pour être en bonne santé. Pour prévenir la surcharge pondérale et limiter les risques de cancer du sein, il est essentiel d’effectuer une activité physique à un rythme régulier.

5. Prolongez l’allaitement

L’allaitement maternel réduit le risque de souffrir d’un cancer du sein, c’est ce qu’affirment le Pr Valérie Beral du Centre de recherche sur le cancer d’Oxford dans une méta-analyse ainsi qu’une équipe de chercheurs aux États-Unis. Selon les scientifiques, le risque de développer un cancer du sein diminuerait de 4,3% si l’allaitement dure une année de plus. Cependant, il est important de préciser que chaque individu est soumis à des facteurs de risque différents et qu’il est donc impossible d’affirmer qu’une femme ayant allaité sur une longue période n’aura jamais de cancer du sein.

 6. Limitez la durée de l’hormonothérapie substitutive combinée

Selon la Société canadienne du cancer, l’hormonothérapie substitutive (HTS) pourrait accroître le risque de cancer du sein lorsqu’elle implique la combinaison d’oestrogène et d’un progestatif sur une durée égale ou supérieure à 5 ans. Cette conclusion provient d’une étude menée par la Women’s Health Initiative (WHI) qui suggère que le risque augmenterait d’environ 8% par année où une femme a suivi une hormonothérapie substitutive combinée. Il est donc essentiel de consulter un médecin qui pourra évaluer votre état de santé.

7. Évitez de vous exposer aux radiations

Selon le Centre de lutte contre le cancer Léon Bérard, les rayonnements ionisants peuvent augmenter les risques de souffrir de cancer du sein, en particulier si l’exposition à ces derniers s’est produite avant l’âge de 40 ans. Rappelons toutefois que les avantages des examens et traitements impliquant une exposition aux rayonnements outrepassent leurs risques.

8. Méfiez-vous de la pollution atmosphérique

Selon une étude, la pollution atmosphérique peut également augmenter le risque de souffrir d’un cancer du sein. Selon les chercheurs, cette conséquence découlerait d’un niveau élevé de particules fines dans l’air qui augmenteraient la densité mammaire, favorisant l’apparition de la maladie.  Le Dr Lusine Yaghjyan, auteure de l’étude souligne toutefois que “de futures études sont nécessaires pour confirmer ce lien”.

9. Optimisez votre taux de vitamine D

Selon une étude menée par des chercheurs de l’école de médecine de l’université de Californie à San Diego, des apports insuffisants en vitamine D pourraient augmenter les risques de cancer du sein. En prévention, il est donc important de respecter les apports nutritionnels recommandés, qui sont de 5 microgrammes.

Enfin, dernier point l’aluminium dans les déodorants, bien que cette thèse est loin de faire l’unanimité dans la communauté scientifique, des études comme celle relayées par Le Figaro nous pousse à la prudence.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close