4 plantes anti gueule de bois

Je suis ce que j'appellerais un buveur misanthrope. Comme je ne me sens pas vraiment à l'aise en société, je porte un verre à mes lèvres, et c'est ainsi qu'il m'arrive de boire plus que de raison. Ma définition de « plus que de raison », c'est la quantité d'alcool qui me donne toute mal à la tête, des troubles gastriques, une grande soif et cette impression typique de revenir du domaine des morts que l'on associe généralement avec la gueule de bois. Au bas mot, on peut dire qu'il est déjà excessif de dépasser deux boissons par jour. Peut-être n'avez-vous jamais vécu ce genre de choses. Si vous savez de quoi je parle, ces quelques remèdes naturels pour soulager la gueule de bois vous seront sans doute utiles. Cette dernière est malheureusement assez courante, car l'alcoolisme est un grave problème de santé publique qui affecte environ quatre millions de Français. En revanche, ce n'est pas nécessairement l'abus d'alcool qui vous donnera de temps à autre la gueule de bois. Pas même besoin pour cela d'être complètement ivre.

Pourquoi la gueule de bois est si désagréable

Ce trouble est une version atténuée du syndrome de sevrage alcoolique, qui provoque chez les malades alcooliques le delirium tremens (délire alcoolique aigu). Le mal de tête provient en partie de l’effet relaxant de l’alcool sur les vaisseaux sanguins. À mesure que ces derniers se dilatent, ils véhiculent une plus grande quantité de sang, et c’est ce qui provoque la sensation de réchauffement que nous ressentons buvant. Mais si les vaisseaux sanguins du crâne se dilatent excessivement, ils font entrer en action les nerfs qui véhiculent les signaux douloureux.

L’alcool est également un diurétique, si bien que la perte de liquide contribue à la soif au réveil le lendemain matin et qu’elle peut intensifier les maux de tête.

La nausée et les vomissements représentent la conséquence tant de l’action irritante de l’alcool sur l’estomac que de ses divers effets sur le système nerveux central.

La fatigue et l’impression générale de n’être pas dans son assiette proviennent de l’effet dépresseur de l’alcool et d’une accumulation d’acides dans le sang (acidose). Il arrive également que la substance chimique appelée acétaldéhyde s’accumule dans le sang, ce qui provoque des rougeurs.

Enfin, divers additifs et autres impuretés dans l’alcool (congénères) contribuent à la gueule de bois. En règle générale, plus l’alcool est sombre, plus il est susceptible d’entraîner des effets désagréables. La vodka et le vin blanc ne contiennent que peu de congénères, tandis que le cognac, le whisky et le vin rouge en contiennent une concentration élevée.

Les plantes au secours de la gueule de bois

J’ai horreur des truismes, mais il faut bien souligner que la meilleure précaution contre la gueule de bois consiste à éviter de boire. Vous pour riez aussi opter pour des alcools blancs ou du vin blanc plutôt que les alcools et vins de couleur plus sombre. Il est également judicieux de boire en addition une abondance de liquides non alcoolisés pour assurer une bonne hydratation de l’organisme et évacuer les acides hors du sang. Toutes ces précautions contribuent à éviter les maux de tête et les troubles gastriques liés à la gueule de bois.
De plus, voici quelques remèdes naturels qui pourront vous être utiles.

gaulthérie

Gaulthérie – Source : spm

Gaulthérie (Gaultheria procumbens) et saule (Salix, diverses espèces).

Je ne vous recommanderais pas de prendre de l’aspirine pour soulager la gueule de bois, car elle risquerait d’aggraver vos troubles gastriques. En outre, j’ai maintes fois pu constater que les formes végétales de l’aspirine étaient plus douces pour l’estomac, c’est pourquoi je peux vous recommander la gaulthérie, cette belle plante aromatique. Elle contient une abondance de salicylate de méthyle et pourrait donc contribuer à soulager les maux de tête liés à l’excès de boisson. (Mais si vous êtes allergique à l’aspirine, il pourrait être préférable d’éviter également les plantes qui lui ressemblent.)

Vous pouvez si vous le souhaitez mélanger de la gaulthérie avec de l’écorce de saule, qui contient également des salicylates. (Bien sûr, s’il vous est impossible de récolter ces plantes vous-même, vous pourrez toujours les acheter sous leur forme séchée.)
L’écorce de bouleau merisier peut également être utilisée comme source de salicylates. Je préparerais une infusion d’écorce de bouleau merisier à laquelle j’ajouterais ensuite autant de sauce au piment rouge que mes papilles peuvent en tolérer. La sauce piquante au piment rouge contient de la capsaïcine, qui possède de grandes propriétés analgésiques.

Je songerais peut-être aussi à ce mélange de plantes capable de rem placer l’aspirine : passiflore, saule blanc et pédiculaire (pour deux parts chacun), ainsi qu’une part de lavande. Versez une tasse d’eau bouillante sur deux cuillerées à café de ce mélange, et laissez infuser.

ginkgo

Ginkgo – Source : spm

Ginkgo (Ginkgo biloba).

Les Japonais servent depuis longtemps des graines de ginkgo lors des réceptions, se basant sur l’idée en guise d’apéritif populaire qu’elles préviennent l’ivresse et la gueule de bois. Diverses études scientifiques montrent qu’il existe de bonnes raisons de penser que les graines de ginkgo sont vraiment efficaces sur ce plan. Il s’avère en effet qu’elles contiennent une enzyme qui accélère le métabolisme de l’alcool dans l’organisme.

Dans le cadre d’une étude, des chercheurs ont administré à des animaux de laboratoire des quantités d’alcool suffisantes pour provoquer une grande ivresse. Lorsque ces cobayes avaient reçu au préalable de l’extrait de graines de ginkgo, ils parvenaient à mieux évacuer l’alcool présent dans leur sang. Je ne saurais affirmer que les graines de ginkgo aient le même effet chez l’homme, mais cela ne m’étonnerait guère.

Kudzu

Kudzu – Source : spm

Kudzu (Pueraria lobata).

Certains scientifiques montrent du doigt une substance chimique spécifique (l’acétaldéhyde) qui serait la principale coupable en matière de gueule de bois. L’un des effets du kudzu est d’entraîner une accumulation plus rapide d’acétaldéhyde dans le sang, si bien que vous aurez la gueule de bois – maux de tête et nausées alors même que vous êtes en train de boire, plutôt que le lendemain matin. Le secret consiste à prendre une ou deux gélules de kudzu en poudre avec votre premier verre.

L’avantage, bien sûr, c’est que vous serez tout naturellement amené à moins boire dès la venue des premiers symptômes désagréables. L’accumulation d’acétaldéhyde vous ôte le plaisir de boire et vous préserve de tout excès. Dans ce but, les Chinois utilisent des racines ou des fleurs de kudzu.
Vous pouvez également boire du kudzu sous forme de tisane le lendemain matin, la plante pouvant contribuer à apporter un certain soulagement.

Hibiscus

Hibiscus – Source : spm

Quinquina (Cinchona, diverses espèces).

Cette écorce amère confère aux boissons du genre tonic leur spécificité. Elle est à l’origine de la quinine. En Chine, elle sert de remèdes à la gueule de bois. Il est vrai que l’eau est déjà un excellent remède, mais je soupçonne que des plantes amères telles que le quinquina apportent plus de bienfaits . Parmi d’autres plantes amères souvent recommandées après un excès d’alcool, on peut citer le pissenlit, la gentiane, l’armoise et l’angostura, la plante qui sert de base au bitter Angostura.

Vous pouvez préparer une tisane « anti gueule-de-bois » en ajoutant quelques gouttes d’Angostura à une tasse d’eau bouillante. N’importe laquelle de ces plantes peut d’ailleurs servir de base à une tisane particulièrement amère. Je vous suggère d’atténuer cette amertume en y ajoutant les plantes savoureuses que sont l’hibiscus et le tamarinier, car toutes deux ont également la réputation d’aider à soulager les désagréments de l’abus d’alcool.

lavande champ

Lavande – Source : spm

Plantes populaires.

De nombreuses plantes ont été utilisées à travers les siècles pour soulager la gueule de bois. Il est bien possible qu’elles soient vraiment bénéfiques, ou peut-être est-ce simplement le fait de boire l’eau chaude d’une apporte un soulagement. J’ai un grand respect pour les traditions populaires, et c’est pourquoi je tiens à vous indiquer ces plantes : achillée millefeuille, basilic, cannelle, chèvrefeuille, coriandre, cumin, forsythia, gingembre, gotukola, lavande, lemon-grass, menthe poivrée, oignon, graines de pavot, plantain, poivre noir, pouliot, romarin, rue et thé. Les menthes contiennent des antioxydants puissants. Ces substances peuvent contribuer à prévenir certaines des lésions que provoque de l’alcool au niveau cellulaire.

Au Guatemala, les habitants se servent de jus ou de tisane d’hibiscus rouge, tandis que les peuples d’Amérique latine recommandent généralement un breuvage obtenu à partir de pulpe de tamarin. Ces deux plantes sont parmi mes préférées. On peut les mélanger et les adoucir avec du miel riche en fructose pour obtenir un cocktail rouge efficace contre la gueule de bois.

Mon propre remède préféré est un cocktail de jus de légumes auquel j’ajoute un peu de sauce au piment rouge. Tous les légumes qui sont à la base de ce type de cocktail contiennent des antioxydants. Quant au piment rouge, il contient de la capsaïcine analgésique. J’aime bien aussi la soupe à l’oignon, autre remède populaire pour remédier aux excès d’alcool. Elle contient une abondance surprenante de fructose.

ginseng1

Ginseng – Source : spm

Fructose.

Le fructose, c’est le sucre des fruits. Des chercheurs ont suggéré qu’il pouvait accélérer d’environ 25 % le métabolisme de l’alcool dans l’organisme.

Le ginseng contient environ 0,5 % de fructose. Peut-être est-ce la raison pour laquelle le ginseng (Panax ginseng) est utilisé depuis très longtemps en Corée pour traiter la gueule de bois. En ce qui me concerne, il est plutôt rare que je recommande celui-ci en raison de son prix prohibitif.

Heureusement, nous connaissons d’autres sources de fructose à la fois moins coûteuses et bien plus efficaces. Faites l’essai, par exemple, de sucrer votre thé du matin avec un peu de miel ; ce dernier contient plus de 40 % de fructose. C’est peut-être d’ailleurs la raison pour laquelle des serveurs proposent parfois un verre d’eau chaude sucrée au miel pour soulager la gueule de bois.

Quant aux dattes, elles sont presque aussi efficaces que le miel avec 30 % de fructose. Si vous n’avez pas envie de boire du thé le matin, voyez si vous parvenez à avaler une ou deux dattes.

Lire aussi 3 plantes qui aident à arrêter de fumer la cigarette

Contenus sponsorisés