4 choses que votre partenaire veut secrètement que vous fassiez au lit

Ce n’est jamais évident de parler ouvertement de sexe avec son partenaire. Difficile de partager ses désirs, ses envies et ses fantasmes. De la même manière, vous vous demandez continuellement si votre partenaire n’ose pas vous demander certaines choses, par honte ou par peur d’être jugé. Cette flamme inexprimée vous limite à des relations jalonnées par un sentiment de frustration et de confusion. Dans cet article, nous vous dévoilerons ces 4 choses que votre partenaire aimerait secrètement que vous fassiez au lit.

Le fantasme est un terme inventé par Sigmund Freud, traduit de l’allemand « Phantasie » qui est un dérivé de deux termes : phantasme qui signifie hallucinations et fantaisie qui signifie la capacité à imaginer.

Dans le domaine de la sexualité, le fantasme est un scénario érotique généralement caché dans les recoins les plus reculés de votre imagination, suscitant le désir et l’excitation. Le Dr Sanjay Chugh, psychiatre, a déclaré à nos confrères du Times of India :

« Contrairement aux croyances populaires, ceux qui fantasment le plus sont plus investis dans leurs relations amoureuses. Ce sont les personnes qui font le plus confiance à leur partenaire et semblent tout à fait satisfaits de leur couple. ».

En fait, l’excitation sexuelle et la libido dépendent en grande partie de la façon dont vous communiquez vos envies. Par conséquent, l’imagination augmente le désir et l’excitation. Ainsi, il est important de parler de ses fantasmes afin que le couple puisse s’épanouir dans sa sexualité.

Voici ce que votre partenaire n’ose peut-être pas vous demander

1)    Une sexualité authentique

La plupart des hommes aiment la pornographie, c’est un fait. En effet, selon l’Amercian Psychiatric Association, plusieurs études internationales ont montré que 50 à 99% des hommes en consommaient. Ces chiffres étant relativement connu, c’est en revanche le taux de consommation féminin qui demeurait encore spéculatif. D’après Gert Martin Hald, co-auteur de The APA Handbook of sexuality and Psychology volume 2, ces études ont également montré que 30 à 86% des femmes aimaient la pornographie. 

Plusieurs sexologues recommandent la pornographie à certains couples dans le but d’élargir leurs horizons sexuels. Néanmoins, ce qui s’avère quelque peu problématique avec ce genre de pratiques, c’est que les gens ont tendance à vouloir reproduire les mêmes « prouesses ». Or, le sexe n’est pas une performance, ce n’est ni un sprint ni un exploit. Le sexe n’est pas un sport d’endurance ni une gymnastique qui nécessite d’être souple comme un fil.

Le sexe est un partage étroit, intime et authentique. Il ne sert à rien de « jouer », connectez-vous avec votre partenaire et oubliez toutes les faussetés.

2)    Ne cherchez pas à vous retenir

C’est un problème que vivent beaucoup d’hommes. La plupart ont du mal à gérer l’imminence de l’orgasme et se retiennent de peur de ne pas satisfaire leur partenaire. D’abord, il est particulièrement difficile de vous empêcher de jouir, ensuite, cela vous distrait et vous vous déconcentrez. Votre partenaire sent votre malaise et votre maladresse, elle se sent lésée et cela la déconnecte à son tour. Messieurs, encore une fois, le sexe n’est pas une performance. N’ayez pas peur de céder au plaisir, au contraire, détendez-vous et vivez l’instant tel qu’il se présente à vous.

3)    Communiquez vos fantasmes

Les fantasmes sexuels sont tout à fait normaux et naturels, bien que nombreux sont ceux qui ont du mal à les partager par peur de la critique, du jugement et du rejet. Pourtant, une récente étude a affirmé que les personnes qui partageaient leurs fantasmes avaient tendance à avoir une sexualité plus épanouie. En fait, ce n’est pas le fait d’en parler qui pimente la relation, mais plutôt le fait de vous sentir suffisamment en confiance avec l’autre pour partager vos envies les plus intimes. Alors, si vous vous posez des questions quant aux envies les plus secrètes de votre partenaire ou si vous avez envie de partager les vôtres, n’hésitez pas à en discuter au moment opportun.

4)    Désirez-le/la

Ce point s’applique surtout aux femmes. En effet, une étude publiée dans Archives Of Sexual Behaviour, affirme que le sentiment de désir, en particulier chez les femmes, était essentiel pour l’excitation sexuelle. Les chercheurs ont montré une série d’images sexuelles à un groupe d’hommes et de femmes afin de suivre leurs mouvements oculaires et déterminer sur quoi ils se concentraient.

Sans surprises, les hommes regardaient principalement le corps des femmes sur les images. Mais figurez-vous que les femmes aussi regardaient les corps des autres femmes et… le visage des hommes. Cela signifie qu’elles étaient excitées par le fait qu’un homme puisse regarder avec envie une autre femme. On peut donc en conclure qu’une femme n’est véritablement excitée que lorsqu’elle se sent désirée.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close