x

3 symptômes du nouveau coronavirus qui peuvent persister après la guérison, d’après des médecins

“Est-ce que je vais guérir ?” Une question de plus en plus récurrente sur les réseaux sociaux depuis l’apparition de la maladie du Covid-19. Et pour cause, certains patients semblent souffrir de symptômes persistants. Le point avec le professeur Louis Bernard, chef du service des maladies infectieuses du CHU de Tours, interrogé par le journal La Croix.

Le virus Sars-CoV-2 peut donner lieu à des symptômes variés, selon le système immunitaire, l’âge et les antécédents médicaux de chacun. Toutefois, plusieurs cas de patients ayant “guéris” de la maladie et qui souffrent encore de son impact ont été rapportés. Les hashtags #J20, #J60 ou #J100 fleurissent sur les réseaux sociaux et font prendre conscience d’une réalité cuisante : certains symptômes peuvent durer plus longtemps que prévu.

Des symptômes qui persistent

Après avoir suivi l’état de santé de 150 patients hospitalisés hors réanimation, le professeur Louis Bernard a convenu que certains symptômes peuvent perdurer. Interrogé en mai par le quotidien La Croix, ce dernier indiquait en faisant référence aux malades : “Un mois après leur passage à l’hôpital, on constate que 80% ont toujours au moins un symptôme persistant : le plus souvent de la fatigue, de la toux ou des douleurs articulaires”. Par ailleurs, certains patients guéris souffrent toujours d’agueusie (perte de goût) ou d’anosmie (perte de l’odorat).

Une fatigue qui perdure, même après la guérison

symptomes

La fatigue a été identifiée comme un symptôme persistant du Covid-19 – Source : Trending Posts

Les patients atteints du Covid-19 ressentent souvent une fatigue excessive et se sentent extrêmement faibles. Parfois, même après la guérison, les personnes en convalescence expérimentent une fatigue persistante. Une étude prépubliée sur MedRxiv le 30 juillet et menée par le Dr Liam Townsend de l’hôpital St James à Dublin a d’ailleurs révélé que plus de 50% du personnel et des malades d’un hôpital irlandais souffraient de fatigue persistante et ce, malgré avoir récupéré du Covid-19.

L’épuisement post-infectieux peut être handicapant et altérer considérablement les activités du quotidien. Dans un communiqué de presse, l’Association Française du Syndrome de Fatigue Chronique explique que cette fatigue peut survenir après tout épisode infectieux et prendre du temps avant de disparaître. Toutefois, si le patient ne récupère pas six mois après l’infection, des investigations cliniques seront requises.

Une toux qui s’installe dans le temps

symptomes1

La toux sèche peut durer après la convalescence selon l’OMS – Source : Trending Posts

La toux sèche est un symptôme fortement corrélé à l’infection par le coronavirus. De surcroît, ce signe clinique peut s’installer dans le temps et contraindre des patients à avoir le souffle court. Dans une conférence de presse, l’OMS a évoqué le cas de ces personnes qui souffrent d’une toux sèche, d’une fatigue et d’un essoufflement, bien après leur convalescence, révèle un article de France Info. En sus, ces troubles respiratoires peuvent s’accompagner de douleurs thoraciques.

Des douleurs articulaires ou musculaires signalées

symptomes2

Une étude indique que des myalgies ou des douleurs aux articulations peuvent persister suite à l’infection  – Source : Trending Posts

Parmi les symptômes qui peuvent durer après la guérison, on retrouve les douleurs articulaires et/ou musculaires. D’après une étude scientifique, le Covid-19 peut être associé à des myalgies ou à des douleurs aux articulations. Ces maux peuvent parfois devenir chroniques chez les survivants de la maladie.

Certains patients expérimentent une “rechute”

De nombreux médecins constatent que des patients guéris de la maladie virale se plaignent de la persistance de certains symptômes liés au coronavirus sur le long terme. “Aujourd’hui, on voit de plus en plus en consultation des patients, notamment des femmes jeunes en bonne santé, qui ont développé des symptômes compatibles avec le Covid-19 et qui s’adressent à nous parce que, 30 à 45 jours plus tard, elle se plaignent à nouveau de ces symptômes”, indique le Dr Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches au 20 Minutes.

Fatigue, courbatures, douleur thoracique, ou gêne respiratoire rythment le quotidien de certains survivants. En sus, certains tombent de haut lorsque quinze jours après l’infection, ils se sentent mieux, avant d’expérimenter une sorte de “rechute” quelques temps plus tard.

Selon le Dr Davido, l’hypothèse la plus probable des patients qui font face à un “Covid sans fin” est celle d’un “dérèglement du système immunitaire”. Malheureusement, le coronavirus n’épargne ni les jeunes, ni les personnes âgées et peut laisser des séquelles même à ceux qui souffrent d’une forme bénigne de la maladie.

D’après le Dr Davido “ces patients bénins pourraient avoir été de nouveau en contact avec le virus, qui circule toujours, et avoir développé de nouveau les symptômes, parce que la réponse immunitaire de leur organisme se réactive, sans que cela ne provoque d’urgence médicale grave”. Toutefois, ce coronavirus fait toujours l’objet de nombreuses interrogations, et les scientifiques tentent chaque chaque de briser les mystères de cette maladie nouvelle. Par ailleurs, les symptômes peuvent varier d’un individu à l’autre.

“En attendant d’en savoir plus, ce qu’il faut, c’est prendre au sérieux la plainte de ces patients qui ne guérissent pas du Covid”, convient le Pr Louis Bernard. Un conseil salutaire à l’heure où il n’existe encore aucun traitement ou vaccin pour combattre la maladie.

Contenus sponsorisés
Loading...