3 plantes qui aident à arrêter de fumer la cigarette

Il y a 25 ans, mon fils et ma fille finirent par avoir raison de moi. Cela faisait tellement longtemps qu'ils me priaient d'arrêter de fumer que j'ai finalement décidé d'abandonner la cigarette du jour au lendemain. La veille encore, je fumais trois paquets par jour mais dès le lendemain, zéro. Il m'arrive encore de temps à autre de faire un rêve dans lequel je succombe à la tentation d'en allumer une, mais je sais que cela n'arrivera plus.

Sommaire

tabagisme

Tabagisme – Source : spm

De bonnes raisons de renoncer au tabac

D’après les statistiques, le tabagisme provoque 20 % des décès par cancers et par maladies de l’appareil respiratoire, soit près de 9 % de l’ensemble des décès. 40 % des fumeurs décèdent avant d’atteindre l’âge de la retraite.

Pourtant, tout ce que l’on dit sur ces décès prématurés laisse indifférents bien des jeunes au moment d’allumer leur première cigarette, et quantité d’adultes incapables de renoncer au tabac – à croire que les périls du tabagisme leur paraissent singulièrement lointains.

C’est pourquoi j’aime à faire remarquer aux fumeurs de mon entourage que cette habitude frappe l’homme entre les jambes et la femme au visage. Vous m’avez bien compris : le tabagisme endommage les vaisseaux sanguins qui assurent l’irrigation sanguine du pénis, si bien que les hommes qui fument sont davantage exposés à l’impuissance. Le tabagisme endommage également les capillaires du visage chez la femme. C’est pourquoi les fumeuses ont généralement des rides des années plus tôt que les non-fumeuses. (Chez l’homme également, le tabagisme provoque l’apparition précoce de rides sur le visage, mais j’aime bien choisir des exemples percutants, pour l’un comme pour l’autre sexe…)

Les plantes au secours du tabagisme

Quand j’ai réussi à me débarrasser du tabac, je ne savais pas grand-chose encore sur la phytothérapie. Si je devais arrêter de fumer aujourd’hui, j’appellerais un certain nombre de plantes à l’aide.

reglisse

Réglisse – Source : spm

Réglisse (Glycyrrhiza glabra). 

Sans être très savant dans ce domaine, j’ai comme l’intuition que la réglisse devrait être utile pour cesser de fumer. J’ai également entendu toutes sortes d’histoires encourageantes sur des anciens fumeurs qui avaient réussi à abandonner le tabac grâce à la réglisse. Quel peut bien être son mode d’action ? Il se trouve que la racine de réglisse ressemble tout à fait à un vieux cigarillo tout racorni. Vous pourrez garder sous la main un bout de racine de réglisse et le sucer au lieu d’allumer une cigarette. Je suis d’avis que l’efficacité de cette plante tient au fait qu’elle satisfait le besoin de sensation orale que partagent tous ceux qui ne peuvent se passer de cigarettes. Voilà un remède que j’essayerais volontiers si j’étais encore fumeur.

Sachez que la réglisse et ses extraits ne présentent aucun danger quand les quantités ingérées restent modérées – jusqu’à trois tasses de tisane par jour environ mais l’ingestion de réglisse sur une longue période (plus de six semaines) ou en trop grande quantité peut provoquer divers symptômes comme maux de tête, léthargie, rétention d’eau et de sodium, perte excessive de potassium et hypertension artérielle.

trefle rose

Trèfle rouge – Source : spm

Trèfle rouge (Trifolium pratense).

Il y a quelques années, un homme d’affaires m’a téléphoné car il voulait se procurer 50 tonnes de trèfle rouge. Ce dernier était destiné à servir d’ingrédient majeur dans la fabrication d’un succédané du tabac à chiquer qu’il avait l’intention de commercialiser. Le mélange serait présenté en boîte métallique, comme du vrai tabac.

Cet appel me parvint précisément au moment où je venais de découvrir la raison pour laquelle le trèfle rouge jouit d’une réputation immémoriale comme remède préventif du cancer. En effet, les tumeurs cancéreuses ne peuvent croître en l’absence d’irrigation sanguine. Elles émettent donc des signaux biochimiques pour stimuler à l’intérieur d’elles-mêmes la formation de vaisseaux sanguins. Ce processus porte le nom technique d’angiogenèse.

Plusieurs savants réputés dans le domaine de la cancérologie cherchent comment empêcher la formation de ces nouveaux vaisseaux sanguins, ce qui aurait pour effet de contraindre les tumeurs à disparaître. Or, il s’avère que la génistéine, une substance complexe ayant un effet anti-angiogène, est l’un des constituants chimiques du trèfle rouge.

J’ai donc accueilli avec plaisir l’appel de cet homme d’affaires qui cherchait à se procurer cette plante. En remplaçant le tabac à chiquer par un succédané sans tabac, il allait prévenir les cancers de la bouche et de la langue qui surviennent chez les chiqueurs de tabac. De plus, en choisissant le trèfle rouge pour remplacer le tabac, il augmenterait l’efficacité de son remède qui exercerait ainsi, de surcroît, une activité anti-angiogène.

J’ignore ce qu’il est advenu du sans tabac à base de mélange à chiquer. Les personnes voulant arrêter de fumer peuvent mâcher des fleurs fraîches de trèfle rouge (vous pouvez aussi l’ ajouter à des plats de crudités) ou tout autre aliment contenant de la génistéine, comme certains pois, les cacahuètes ou les graines de soja. Le fait de grignoter ainsi contribuerait à satisfaire le besoin de sensation orale que ressentent nombre de fumeurs et d’anciens fumeurs. De plus, la génistéine que contiennent ces types d’aliments s’attaquerait à d’éventuelles tumeurs en formation.

Si vous avez du mal à vous débarrasser de votre tabagisme, envisagez d’adopter l’habitude de boire chaque jour de la tisane de trèfle rouge. Il semblerait en effet que cela constitue une mesure de protection.

carotte organique

Carotte – Source : spm

Carotte (Daucus carota). 

Au moment où j’ai moi-même cessé de fumer, les carottes m’ont été d’un certain secours. Je me souviens qu’ en allant au bureau en voiture, je mâchais une ou deux carottes au lieu de fumer une cigarette.

J’avais choisi les carottes à l’époque parce que je les aime bien. Nous savons aujourd’hui que les caroténoïdes, les cousins de la vitamine A qui leurs donnent cette belle teinte orange, contribuent également à prévenir le cancer, surtout si les caroténoïdes proviennent d’authentiques carottes ou d’autres aliments entiers plutôt que de gélules. (De manière générale, chaque fois que l’on isole une substance chimique bénéfique – c’est-à-dire qu’on la sépare de tout son contexte – on se prive également d’une quantité d’autres éléments chimiques potentiellement bénéfiques.) Si l’on considère la cigarette comme une sorte de bâtonnet cancérigène, on peut aussi bien décrire la carotte comme un bâtonnet anticancer. D’ailleurs, cette définition est valable pour tous les fruits et légumes. Les recherches sur ce plan sont unanimes et formelles: plus les gens mangent de fruits et légumes, moins ils risquent d’avoir les principaux types de cancers, notamment le cancer des poumons. Par conséquent, même si vous ne parvenez pas à renoncer au tabac, continuez à manger des carottes.

Un remède à base de « racine jaune »

Un jour, j’ai rendu visite à un authentique herboriste traditionnel. En approchant de sa maison, cela m’a fait plaisir de voir des bottes de xanthorrhiza (Xanthorrhiza Simplicissimus) qui ressemblaient à une collection de baguettes jaunâtres. Le vieil homme ne tarissait pas d’éloges à leur sujet, disant qu’il s’agissait de la meilleure plante tonique qu’il connaissait. Il la considérait comme suprêmement efficace pour soigner ce qu’il appelait la hernie du premier étage, ce par quoi il entendait vraisemblablement la hernie hiatale ou les brûlures d’estomac dues à cette dernière. Il ajouta enfin, en coinçant dans sa bouche un bout de racine amère : « la xanthorrhiza, c’est vraiment bien quand on veut arrêter de fumer.»

Nous n’avons à l’heure actuelle aucune preuve scientifique à l’appui que cette plante puisse aider les fumeurs à renoncer au tabac. Par contre, quand j’entends un herboriste à l’ancienne mode recommander un tel remède, le conseil ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd. Après tout, il n’avait rien à gagner en préconisant la xanthorrhiza. Quand il affirmait avoir aidé beaucoup de gens à arrêter de fumer grâce à cette plante, je le croyais sur parole. Il n’y a probablement aucun risque à en faire l’essai. Vous pouvez faire infuser la plante et la boire en tisane, ou mâcher ses racines amères de la même façon que des racines de réglisse. De surcroît, il se pourrait bien qu’elle prévienne également les caries.

Lire aussi 4 plantes anti gueule de bois

Contenus sponsorisés