3 Choses qui arrivent aux personnes qui se plaignent souvent

En général, les gens qui se plaignent continuellement ne le font pas pour influencer négativement leur entourage. Pour eux, c’est une manière d’extérioriser leurs sentiments et de ressentir un certain soulagement. Or, d’après les scientifiques, se plaindre ne permet pas d’aller mieux, au contraire, c’est mauvais pour votre santé et les gens qui entendent vos plaintes perpétuelles ressentent un sentiment de malaise. Les psychologues qui ont étudié ce phénomène sont arrivés aux conclusions suivantes.

Les plaintes continues sont très mauvaises pour votre humeur et celle des collègues et amis qui les entendent. Elles sont aussi très néfastes pour votre cerveau et votre état de santé en général.

Voici pourquoi le fait de se plaindre est mauvais pour votre santé :

1. Les synapses du cerveau :

La première chose qu’apprennent les étudiants en neuroscience est la fonction des synapses du cerveau. Celles-ci sont séparées par des fentes synaptiques. Quand vous avez une pensée quelconque, une synapse envoie des molécules chimiques à une autre synapse qui constituera le moyen de transmission du signal porteur de l’information. Dès qu’un signal électrique est produit, la fente synaptique rétrécit afin de réduire la distance que celui-ci doit parcourir. Ainsi, le cerveau change physiquement afin de libérer les pensées.

Une fois la pensée produite, il est plus facile de l’avoir plus tard, car les synapses responsables de sa production se sont considérablement rapprochées. Ainsi, avoir des pensées négatives fréquentes facilite leur production et favorise leur apparition aléatoire, ce qui veut dire que cela peut affecter votre personnalité en entier et la rendre plus négative. Les pensées positives vous effleureront rarement l’esprit si vous ne déclenchez pas assez leur mécanisme.

2. Les personnes négatives

De la même manière que les idées négatives se multiplient, côtoyer des personnes négatives fera de vous une personne négative.

Quand on observe certaines émotions chez les personnes qui nous entourent, notre cerveau essaye d’activer les mêmes synapses afin d’expérimenter et de comprendre cette même émotion. C’est ce que l’on appelle l’empathie.

Par conséquent, si vous voulez préserver votre positivité ou reprogrammer les synapses de votre cerveau sur des idées positives, passez plus de temps avec des personnes positives et évitez celles qui voient le mal partout.

3. Le stress

Afin de préserver la santé de votre corps, vous devez arrêter de vous plaindre et de ruminer les pensées négatives. Les plaintes, les lamentations et les pensées négatives peuvent engendrer une augmentation du risque de diabète, d’obésité, de maladies cardiaques, d’hypertension et d’affaiblissement du système immunitaire.

De plus, la mauvaise humeur favorise la sécrétion de cortisol, l’hormone du stress, qui a plusieurs effets néfastes sur votre organisme. Elle peut provoquer des troubles cardiaques, des troubles de la mémoire et des difficultés d’apprentissage, une augmentation du taux de mauvais cholestérol dans le sang et de la pression artérielle, une maladie des os (ostéoporose), une faiblesse des fonctions immunitaires et une prise de poids.

Autant de raisons pour vous échapper de l’emprise de la négativité et vous tourner vers des personnes souriantes et à l’humeur joyeuse et contagieuse !

Lire aussi Ce que votre signe du Zodiaque chinois révèle sur vous !

Contenus sponsorisés