2 femmes se retrouvent à l’hôpital après avoir utiliser un aspirateur pour mettre fin à leurs règles

Selon Mirror, deux femmes âgées de 19 et 23 ans ont pratiqué « l’extraction menstruelle » à l’aide d’un aspirateur pour se débarrasser du sang de leurs règles, il y’a deux semaines à Seattle aux Etats Unis. Ces femmes ont dû être hospitalisées en urgence après avoir eu un flux sanguin très important les contraignant à s’alarmer sur cette situation.

L’infirmière qui les a reçu a l’hôpital de Seattle a indiqué sur un post Twitter que les deux femmes avaient utilisé un véritable aspirateur sur leur appareil génital.

Cette méthode est inspirée d’une vieille technique d’avortement “Menstrual extraction” créée en 1971 par deux activistes connues sous les noms de Rothman et Downer. Ces dernières ont inventé un kit d’extraction menstruelle permettant aux femmes de retirer leur muqueuse utérine et le sang qu’elles avaient pendant leurs menstruations. Le kit aiderait alors les femmes à raccourcir la durée de leurs règles tout en permettant à celles qui sont enceintes de l’utiliser pour se faire avorter en retirant l’embryon. Cette méthode élaborée par des femmes était très populaire lors de sa création.

C’est ainsi que deux femmes ont décidé d’avoir recours à cette pratique dangereuse pour stopper le flux sanguin de leurs règles. L’infirmière a expliqué à quel point cette technique était dangereuse puisque les menstruations sont un phénomène naturel très important pour réguler le corps d’une femme.

Lorsque l’avortement était devenu légal aux États Unis, les femmes ont cessé de pratiquer ce genre de techniques.

Cependant, à l’heure actuelle où l’interdiction de l’avortement dans certains Etats américains a vu le jour, l’extraction menstruelle semble retrouver la cote.

Le médecin Dr Brian Levine, gynécologue dans la clinique de fertilité CCRM à New York a mis l’accent sur les risques pris par les femmes en utilisant cette méthode. La muqueuse utérine est extrêment fragile et si elle est manipulée hors contexte médical, elle s’expose à plusieurs problèmes graves comme une lesion vaginale, une hémorragie, des infections ou encore la stérilité.

L’importance d’avoir ses menstruations

Ce sujet tabou n’a plus aucune raison d’être. Douleurs, ballonnements, inconfort et troubles d’humeur, ces modifications provoquées par vos menstruations ne sont en fait pas si négatives que vous le croyez !

Toutes les femmes en bonne santé ont un cycle menstruel plus ou moins régulier à partir de la puberté et jusqu’à la ménopause.

Pendant ce que l’on nomme communèment les règles, les niveaux des hormones féminines, oestrogène et progestérone, baissent. L’utérus féminin libère l’oeuf qui n’a pas été fécondé sous forme de flux sanguin, c’est le signe qu’il n’y a pas eu de grossesse.

Outre le fait de vous indiquer si vous êtes enceinte ou non, les règles vous permettent de savoir si vous êtes en bonne santé.

En effet, si vous n’avez pas vos menstruations à temps, cet aménorrhée peut alarmer sur d’éventuelles problèmes de santé tels que des troubles alimentaires (anorexie et/ou boulimie) ou encore une maladie du système endocrinien.

Enfin, le sang des règles permet un nettoyage naturel du corps en profondeur.

Pendant les menstruations, vous vous débarrassez de l’excès de fer présent dans votre organisme.

Pourquoi les menstruations influent-elles sur votre humeur ?

“Tu as l’air énervée, t’as tes règles?” Qui n’a jamais entendu cette interrogation. Bien que les femmes tentent tant bien que mal de nier un lien entre la période des règles et les sautes d’humeur, il semblerait qu’une explication scientifique justifierait ce phénomène.

Selon la sexologue Cathérine Solano, si la majorité des femmes sont de mauvaise humeur pendant qu’elles ont leurs règles, c’est parce que la diminution du niveau de progestérone provoque plusieurs symptômes influant sur les émotions :

–         Sensation de ballonnements

–         Hormones perturbées

–         Diminution du désir sexuel

–         Seins douloureux

–         Troubles digestifs

–         Douleurs du bas ventre

C’est ce qu’on appelle le syndrome prémenstruel. En général à partir du troisième jour, tout va mieux. Vous retrouvez votre stabilité émotionnelle, votre désir sexuel et vos douleurs s’estompent.

À moins d’avoir peur de souffrir d’endomètriose, vous n’avez pas besoin de consulter pour ce phénomène tout à fait naturel. Et bien que certaines femmes ne se sentent pas assez attirantes ou sensuelles quand elles ont leurs règles, c’est au contraire pendant cette période que vous devriez vous sentir plus féminines que jamais !

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close