12 vérités à propos des sous-vêtements que vous devez savoir

En matière de sous-vêtements, le choix est très large. Nous en retrouvons de toutes les tailles et les couleurs, et des modèles allant du blanc basic aux combinaisons chics et sophistiquées. D’ailleurs, même les matériaux utilisés dans leur fabrication sont multiples et on en trouve en coton, en soie, en dentelle, en lycra, etc. Dans cet article, vous retrouverez 12 vérités à savoir sur cette catégorie cachée de notre garde-robe.

12 vérités à savoir concernant les sous-vêtements :

1 – Si vous voulez préserver la santé de votre partie intime et éviter de souffrir de plusieurs problèmes dans cette partie du corps délicate et fragile, privilégiez les sous-vêtements qui contiennent un grand pourcentage de coton, et de préférence entièrement en coton. Ce dernier permet à la peau de respirer et absorbe la transpiration, ce qui limite la prolifération des bactéries responsables des mauvaises odeurs et des infections.

2 – Pour éviter le relâchement cutané, il est conseillé de ne pas mettre des vêtements trop serrés. Une recommandation également valable pour les sous-vêtements, dont une taille trop petite comprime la peau, favorise son relâchement et augmente également le phénomène de transpiration. Qui dit environnement humide, dit multiplication de germes et risques plus élevés d’irritations et de cystites  et la prolifération des bactéries. &nbsp

3 – À l’échelle Européenne, les femmes françaises, et surtout les parisiennes,  sont les plus grandes consommatrices de lingerie féminine, précédant ainsi leurs voisines allemandes. Elles consacrent donc un budget annuel de 99.4€, ce qui représente près de 20% du budget total consacré aux vêtements. 

4 – Selon les experts, près de 64% des femmes porteraient la mauvaise taille de soutien-gorge. En plus de l’effet inesthétique, ceci à de nombreuses répercussions sur leur santé. En effet, une taille de soutien-gorge trop petite comprime les seins, favorise leur affaissement et entrave le flux lymphatique à leur niveau, tandis que des soutiens-gorge trop grands ne permettent pas de soutenir adéquatement le poids de la poitrine, surtout volumineuse, ce qui se traduit par des douleurs au dos et des tensions musculaires au cou et aux épaules.

5 – Si vous avez l’habitude de porter trop souvent votre soutien-gorge ou si vous le lavez n’importe comment, en ignorant les consignes mentionnées sur son étiquette, vous serez dans l’obligation de le changer au bout de six mois. Ces mauvaises habitudes abîmeront son tissu et réduiront son élasticité ainsi que sa capacité de support.

6 – La version moderne du soutien-gorge serait créée par une New-Yorkaise du nom de Mary Phelps Jacobs. Exaspérée par les corsets de l’époque (1914), trop visibles sous les robes, elle créa avec l’aide de sa servante,  un sous-vêtement plus souple fait en cousant deux mouchoirs en soie, avec du fil et du ruban. Peu après, elle fit breveter son invention et la vendit à The Warner Brothers Corset Compagny pour la somme de 15.000 $.

7 – Les origines du string, remontent loin dans l’histoire jusqu’aux peuples primitifs qui portaient son « ancêtre » : un bout de tissu cachant l’entrejambe et attaché à un lien enserrant la taille. Il devient connu grâce à la loi promulguée par le maire de la ville de New-York en 1939 et qui obligeait les danseuses de la ville à porter des strings, au lieu d’exhiber leur nudité sans retenue.

8 – Selon une enquête menée par une marque de protection contre les fuites urinaires en France, le boxer serait le sous-vêtement le plus populaire auprès des hommes, toutes catégories d’âge confondues, avec un pourcentage de 44%. Il est suivi de près par le slip qui a eu 40% des voix et en queue du classement, nous retrouvons le caleçon avec 15% des votes uniquement.

9 – Le marché mondial de la lingerie a atteint la modique somme de 110 milliards de dollars en 2014, ce qui équivaut à 99 milliards d’euros. 50% du marché sont accaparés par le soutien-gorge, 33% par les culottes et le reste par les autres articles. Le pays qui connaît le plus grand essor dans le domaine est la Chine, qui marque une croissance de 20% chaque année.

10 – Le marché des sous-vêtements masculins subit rarement les fluctuations de l’économie mondiale, et quand les achats en cette matière déclinent, ceci est le signe que la conjoncture économique du moment est des plus difficiles. D’ailleurs, pendant la crise économique mondiale de 2009, les ventes ont baissé de 2.3%, puis ont progressé avec l’amélioration de celle-ci pour atteindre une croissance de 6.4% en 2011.

11 – Le 13 juin 2010, un jeune garçon New-Yorkais âgé de 10 ans et nommé Jack Singer, a battu le record mondial du nombre de sous-vêtements portés simultanément en portant 215 culottes les unes sur les autres.

12 – Jusqu’au 19ème siècle, la culotte était considérée comme un vêtement masculin que les femmes n’avaient pas le droit de porter. Elles ne pouvaient porter que des jupons pour se protéger du froid, et des morceaux de tissu blanc pendant les règles. Le fait de porter une culotte était mal vu (femme frivole) ou signifiant que c’était la femme qui dominait dans son foyer.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close