Pourquoi est-il important de faire un testament et combien cela coûte-t-il ?

Qui n’a pas entendu parler de ces frères et sœurs qui se déchirent après le décès de leurs parents ? Ou encore d’un ami qui a fini par hériter d’un oncle lointain. Héritage, testament, notaire… Ton univers impitoyable ! En effet, beaucoup d’idées reçues circulent à ce sujet mais ne vous fiez pas à elles. Faire son testament est une chose facile et peu onéreuse. Voici quelques éléments qui vous feront sûrement changer d’avis surtout si vous souhaitez que tout se passe bien.

Rédiger un testament est une procédure qui peut effrayer plus d’un. Voici dès lors, tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Pourquoi est-il important de rédiger un testament ?

Préparer l’héritage de votre vivant

Avec le décès d’une personne, la question concernant la transmission de ses biens se pose instantanément. Dans ce genre de situation, il est d’usage de se référer au testament. Ce document permet de définir qui hérite quoi. À cet effet, la loi a garanti depuis longtemps l’égalité entre tous les bénéficiaires : aucun droit d’aînesse. Le testament est un acte par lequel une personne fait part de ses dernières volontés, et notamment, tout ce qui touche à la distribution des biens. Organiser cette transmission c’est aussi rendre un dernier service à vos héritiers. Pris dans la spirale du deuil, ils n’auront pas à se soucier des règles de succession ni à avoir recours à des procédures légales pour faire valoir leurs droits.

Lire aussi : WhatsApp : L’astuce pour débloquer le menu secret pour accéder à des fonctionnalités très utiles

Assister à des funérailles

Assister à des funérailles. Source : spm

Qui peut hériter dans ce cas ?

Toute personne que vous allez désigner. Cependant, la règle veut que sur l’ensemble des droits de succession, une part appelée réserve héréditaire, revient directement aux héritiers : les descendants (enfants, petits-enfants et leurs descendants) ainsi que le conjoint survivant. Ainsi, si le défunt n’a qu’un seul un enfant, ce dernier bénéficiera de la moitié du patrimoine, pour deux enfants, la réserve héréditaire s’élèvera aux 2/3, et pour trois enfants voire plus, celle-ci s’élèvera aux 3/4. Par ailleurs et lorsque le défunt ne laisse qu’un conjoint survivant, sans enfants, ce dernier devient réservataire et peut recueillir 1/4 de la succession. En dehors de la réserve héréditaire, vous pouvez transmettre librement vos biens à qui vous le souhaitez, personne ou association.

Le testament : deux façons de procéder

La première : un texte simple écrit de votre main, qui est communément appelé « olographe ». Il doit comporter clairement l’identité, la date et la signature de son auteur. C’est très simple. On peut le modifier à tout moment. Bien entendu, il doit respecter le principe de la réserve héréditaire. Il faut cependant signaler sa présence afin d’éviter qu’il ne soit altéré ou détruit. Sachez enfin qu’il est tout à fait possible de contester sa véracité.

La seconde, le testament « authentique ». Il s’agit d’un acte réalisé devant un notaire et deux témoins voire deux notaires. Ces derniers pouvant aider lors de sa rédaction. À noter, que le document est signé en présence de témoins et est conservé au bureau du notaire.

Rédiger un testament

Rédiger un testament. Source : spm

Que deviennent les biens au décès d’une personne ?

On distingue deux sortes de biens : immobiliers et mobiliers, les deux peuvent être cédés. Il faudrait donc procéder à une évaluation de tous vos biens, par vous-même ou avec l’aide d’un notaire. Ce n’est en tous cas qu’une estimation. Seul le bilan établi par le notaire comptera après le décès. Cependant les animaux de compagnie sont des biens mobiliers au même titre que les bijoux ou bibelots. Vous pouvez les transmettre à un de vos héritiers réservataires ou encore à un tiers.

Qu’en est-il des dettes ?

Un héritage peut également comporter aussi des dettes. Les héritiers du défunt informés, ils doivent s’en acquitter. En tous cas, sachez que si la part des dettes est conséquente, alors il est possible de renoncer à l’héritage. Pour cela, la démarche est simple : il suffit à l’héritier de faire enregistrer une déclaration écrite et dûment renseignée au greffe du Tribunal de Première instance du dernier domicile du défunt. Cette démarche est gratuite.

Lire aussi : L’astuce pour alléger votre téléphone et le rendre plus rapide sans supprimer aucun fichier important

Le coût d’un testament

Les frais ne sont pas libres et respectent un tarif réglementé. Pour un testament olographe déposé chez un notaire, il vous en coûtera 52,82 euros hors TVA, comprenant les frais d’ouverture et de description ainsi que ceux liés à la garde avant le décès. Pour un testament authentique, son coût s’élèvera à 113,19 € hors TVA, ce qui correspond aux frais de rédaction.

Comme vous pouvez le constater, rédiger un testament reste à la portée de tous. En étant désormais en possession des informations les plus importantes, vous pourrez dès lors vous décider à franchir le pas.

Lire aussi : Mon grand-père m’a appris une astuce d’aiguisage de couteau que personne ne connaît. Ils sont tranchants en 5 minutes

Contenus sponsorisés