Que faut-il lubrifier dans la voiture avant l’arrivée de l’hiver ? Cela vous évitera bien des problèmes

L’hiver arrive à grands pas, et avec lui, ses paysages enneigés, ses étendues immaculées de blanc, à perte de vue, ses bonhommes de neige… mais aussi les nombreux pépins qu’il cause à nos voitures, et ça, c’est moins sympa. Mais pas de panique, dans cet article, nous vous indiquons 3 éléments-clés de votre véhicule (dont l’importance est parfois insoupçonnée) à entretenir pour lui assurer un fonctionnement optimal durant la saison hivernale.

L’entretien hivernal de votre voiture n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît et sans être un pro de la mécanique, vous pourrez aisément vous en sortir en ayant les bonnes informations, les bons outils et les bons gestes.

Entretien du véhicule

Entretien du véhicule. Source : spm

Quels sont les 3 éléments de votre voiture à entretenir en hiver ?

Certaines défaillances sont à surveiller pour éviter de lourdes conséquences dans certains cas.

Lire aussi : Appuyez sur ce bouton de la voiture : vous économisez beaucoup de carburant chaque mois

  • Les joints d’étanchéité de votre voiture : Pourquoi et comment les entretenir ?

Il est important de vérifier régulièrement l’usure des joints de votre voiture, surtout en hiver. Présents dans l’habitacle et le moteur, leur rôle est capital pour le bon fonctionnement de votre auto et votre confort lors de vos déplacements. Les joints des portières de votre véhicule sont conçus pour créer une étanchéité entre l’intérieur et l’extérieur lorsque les portes sont fermées. Faits de caoutchouc souple, ils sont fixés au cadre de la portière de votre voiture avec de l’adhésif et comme un bouclier, empêchent l’eau, le vent, l’humidité ou encore le bruit d’y pénétrer. En sommes, une isolation thermique et acoustique.

Cependant, en passant d’un été chaud, à un automne frais puis un hiver froid, au fil des années, les joints se dessèchent, perdent de leur souplesse et deviennent cassants, compromettant ainsi l’étanchéité de votre voiture qui devient alors vulnérables aux éléments tels que le vent, la pluie, la neige et la poussière qui peuvent alors s’y infiltrer ; ce qui pourrait rendre vos déplacements un peu moins agréables.

Pour vérifier leur usure, vous devez d’abord inspecter visuellement les joints et rechercher tout signe de fissuration ou de dommage. Une fois l’usure constatée, il est important de les lubrifier pour éviter d’autres dommages. Vous pouvez utiliser une variété de lubrifiants, de préférence ceux recommandés pour la marque et le modèle spécifiques de votre voiture. De plus, vous devez également vous assurer d’appliquer le lubrifiant uniformément et soigneusement pour un entretien complet des joints et une meilleure protection contre le froid. Ce qui vous garantira la bonne forme de vos portières tout au long des mois d’hiver et au-delà, et vous évitera des réparations parfois très coûteuses.

Capot ouvert de la voiture

Capot ouvert de la voiture. Source : spm

  • Le verrou du capot moteur de votre voiture : évitez le danger

S’il peut vous paraître naturel d’ouvrir et refermer à volonté le capot moteur de votre voiture tout au long de l’année, en hiver, c’est une autre histoire. Les capots bloqués sous l’effet du froid sont assez courants et si vous avez eu la chance d’y échapper jusqu’ici, un petit tour sur les forums automobiles finira de vous convaincre de l’importance à accorder à cette « petite partie » mais non moins importante de la carrosserie de votre voiture. Car en effet, le capot moteur, de par sa position et son rôle qui consiste à protéger le moteur et les éléments essentiels qui l’entourent, doit rester constamment en état de bon fonctionnement pour vous permettre d’effectuer vos contrôles et vérifications chaque fois que vous le souhaitez. Pendant les jours de grands froids, il n’est pas rare de voir des animaux s’abriter sous les voitures ou carrément à l’intérieur de l’espace moteur pour profiter de la chaleur. Il est donc recommandé d’inspecter votre véhicule tous les matins avant de la mettre en marche, mais l’un des plus grands risques encourus, en ce qui concerne le verrou du capot moteur, reste une ouverture inopinée des loquets pendant que vous conduisez, avec pour corollaire une obstruction de la vue ou un détachement du capot qui peut engendrer un accident. Vous pouvez facilement prévenir ces désagréments grâce à un entretien régulier avec du lubrifiant au lithium.

Lire aussi : Pourquoi les conducteurs expérimentés ne replient jamais les rétroviseurs dans un parking ?

  • Serrure de portière de votre voiture. Attention au gel

Des portières impossibles à ouvrir le matin après une nuit de gel ? C’est un scénario dont se passeraient bien volontiers les automobilistes. Si dans la plupart des cas, cela est dû à des joints de portières gelées pour une voiture stationnée dans un espace ouvert, le blocage des portes peut également avoir pour cause le gel de la serrure de votre auto. Votre responsabilité est donc d’empêcher la formation de givre sur votre serrure, mais aussi de veiller à ce que la saleté ne s’y installe pas. Pour un traitement préventif, plusieurs méthodes s’offrent à vous tels que l’utilisation de lubrifiant blanc anti-saleté, la pulvérisation d’air comprimé pour évacuer l’humidité, ou encore la pose d’un aimant sur la serrure pour empêcher le gel d’y entrer.

L’hiver est certes la saison la plus rude pour les voitures, mais en prenant les devants, vous pourrez éviter bien des désagréments à votre auto et votre portefeuille. Car comme le dit l’adage, il vaut mieux prévenir que guérir.

Lire aussi : La batterie des voitures électriques peut-elle vraiment prendre feu à tout moment ?

Contenus sponsorisés