Pare-brise toujours embué ? Faites cela et résolvez ce problème pour de bon : votre sécurité en dépend

L'arrivée des températures plus basses signe le retour de l'humidité dans les voitures. Voici nos conseils pour s'en débarrasser une bonne fois pour toutes.

Vitre de la voiture embuée

Vitre de la voiture embuée – Source : spm

Les causes du pare-brise de voiture qui s’embue durant les mois d’automne et d’hiver

Les vitres des voitures pendant la saison froide et humide s’embuent souvent, à la fois lorsque nous ne sommes pas dans la voiture mais également lorsque nous sommes à l’intérieur de notre véhicule. Cela se produit à cause de la différence de température entre l’air extérieur qui est froid et l’air intérieur chaud.

Ce déséquilibre de température forme de la condensation provoquant le phénomène des vitres embuées. Lorsque nous sommes dans la voiture, notre corps dégage également de la chaleur et de l’humidité, qui entrent en collision avec la surface froide du pare-brise. C’est pourquoi le verre s’embue et met du temps à redevenir propre et net de toute buée. La première règle pour résoudre ce problème est la prévention. Pour l’éviter, il suffit d’ouvrir les fenêtres, la température intérieur s’équilibre avec l’air frais.

Lire aussi : Pourquoi les conducteurs mettent-il un CD sur le pare-brise de la voiture ?

Ensuite il peut être utile de changer les filtres à pollen, de nettoyer le pare-brise de l’intérieur avec de l’eau et de l’alcool qui enlèvent la graisse qui retient alors l’humidité.

Enfin, avant de se garer et d’arrêter le moteur de la voiture, il convient d’éteindre la climatisation et allumer le ventilateur qui évacue l’humidité.

Lire aussi : Pourquoi les pare-brises des voitures sont-ils teintés en haut ? Pour une raison importante

Nettoyer le pare-brise

Nettoyer le pare-brise – Source : spm

Comment nettoyer le pare-brise et le rendre à nouveau propre ?

Dégraissez les vitres

  • Avec les importants écarts de température entre l’air froid extérieur et l’habitacle chauffé, la buée peut apparaître sur les surfaces vitrées, obstruant ainsi le champ de vision. Les particules d’eau s’accrochent plus facilement lorsque les surfaces sont sales, notamment sur le voile laissé par la fumée du tabac. Nettoyez chaque vitre intérieure avec un chiffon microfibre propre et un nettoyant classique (2 € la bouteille d’un litre) pour limiter la formation de buée. – Une fois vos vitres propres, nous vous recommandons d’appliquer un produit antibuée (8 € les 500 ml) sur les zones hors de portée des aérateurs de la climatisation (custode…). Etalez-le avec un chiffon, laissez sécher, puis essuyez le surplus avec un linge microfibre propre. La pellicule hydrofuge retarde efficacement l’arrivée de la buée, mais il faudra renouveler le traitement toutes les deux semaines.

Les bons gestes

  • Quand la buée arrive, elle se développe à vitesse grand V. Il faut donc agir très rapidement et enlever les premières formations. Gardez à portée de main un chiffon microfibre propre ou une éponge magique (3 €). Sa face chamoisée enlève la buée, et l’autre côté laisse une couche hydrofuge pour empêcher son retour.
  • Les jours de pluie, déposez vos vêtements mouillés dans le coffre pour éviter que l’humidité n’envahisse l’habitacle. Ouvrez vos fenêtres quelques secondes et lancez la climatisation avant de prendre la route.

Vérifiez la climatisation

  • La clim’ se révèle utile aussi durant la mauvaise saison. Car l’air envoyé en provenance de l’évaporateur est sec, et chasse la buée déjà présente. C’est pour cette raison que de nombreux modèles d’autos lancent la clim’ lorsque le désembuage du pare-brise est activé. Son entretien, qui prévoit une recharge et un contrôle du circuit (95 € en moyenne), permet aussi de vérifier l’état des conduits d’évacuation de l’humidité du circuit de climatisation.
  • Lorsque vous roulez, lancez-la en mode automatique. Elle régulera le réglage des volets et du débit d’air afin d’éviter la formation de buée.
Buée sur la vitre de la voiture

Buée sur la vitre de la voiture – Source : spm

Empêchez l’humidité dans la ventilation

  • L’air envoyé dans l’habitacle est aspiré de l’extérieur à travers les grilles situées à la base du pare-brise, puis dirigé vers le filtre d’habitacle.
  • Les feuilles mortes mouillées coincées sous les essuie-glaces vont ainsi humidifier l’air qui sera projeté par les buses d’aération.
  • Enlevez les tas de feuilles et autres brindilles et pensez à contrôler les évacuations. Si elles sont bouchées, l’eau stagnante fera revenir la buée, et pourrait même endommager certaines pièces électriques à proximité.
  • Ne négligez pas non plus le filtre d’habitacle. S’il est usé, il ne parviendra pas à retenir l’humidité. Vérifiez son état et remplacez-le si nécessaire (tous les ans ou tous les 15 000 km en moyenne). Son accès est plus ou moins facile d’un modèle de voiture à l’autre. Si l’opération vous semble complexe, dirigez-vous vers un centre-auto. Comptez en moyenne 50 € pièce et main d’œuvre pour cette opération.

Les déshumidificateurs, vraiment utiles ?

  • Si votre auto ne possède pas de climatisation, pas d’inquiétude. Les déshumidificateurs rechargeables au microondes sont plutôt efficaces (12 € l’unité). Posez-en un ou deux sous le pare-brise le soir pour ne pas avoir de buée le lendemain matin. Autre solution peu coûteuse : vous pouvez fabriquer vos propres sachets en remplissant des chaussettes avec de la litière pour chat en silice. Positionnez les boudins aux quatre coins de l’habitacle pour un meilleur résultat.

Si le problème persiste malgré toutes ces précautions, votre véhicule souffre de problèmes moins visibles, comme des infiltrations d’eau ou des conduits d’évacuation bouchés. Prenez rendez-vous avec votre garagiste pour faire le point.

Lire aussi : Quel est le meilleur endroit pour installer une caméra dans une voiture et pourquoi

Contenus sponsorisés