Dépannage et réparation de voiture : attention aux arnaques

Tomber en panne sur la route peut gâcher une partie des vacances et impacter votre budget. Surtout si le dépanneur peu scrupuleux voit en vous une victime potentielle. Voici quelques conseils.

Un hoquet, une fumée noire, le voyant moteur s’allume et plus rien… Comme vous n’y connaissez rien en mécanique et que vous êtes loin de chez vous, la panique s’installe. Pourtant, il est nécessaire de garder votre calme.

Voiture en panne sur la route

Voiture en panne sur la route – Source : spm

Faites-vous dépanner, pas plumer

Si vous tombez en panne sur une nationale ou une départementale, appelez d’abord votre service d’assistance. Selon votre contrat, la prise en charge peut être matérielle (remorquage, réparations techniques) et logistique (véhicule de remplacement, logement, transport… ). Les garages agréés par les assureurs permettent de ne pas avancer de frais (hormis la franchise) et sont, en principe, gages de qualité.

Sur une autoroute ou une voie express, vous ne pouvez pas faire directement appel à votre assurance. D’abord, mettez-vous en sécurité, puis utilisez une borne d’urgence, l’application SOS du gestionnaire d’autoroute, le 112 ou le système d’appel « eCall » si votre voiture en est équipée. Les secours vous enverront un dépanneur habilité à intervenir sur autoroute.

S’il s’agit d’une petite panne, il réparera votre voiture sur place. Sinon, il la remorquera jusqu’à son atelier ou dans le garage de votre choix, qui peut être celui indiqué par votre service d’assistance contacté au préalable. Les tarifs de remorquage sont forfaitaires et strictement encadrés. Comptez entre 132,70 € et 164,09 € selon le poids du véhicule, majoré de 50 % entre 18 heures et 8 heures, les week-ends et les jours fériés.

Dépannage de voiture

Dépannage de voiture – Source : spm

Les éventuelles pièces, le temps de réparation au-delà de trente minutes ou le remorquage au-delà de 5 km de la sortie de l’autoroute sont facturés en supplément du forfait. Renseignez-vous sur les tarifs affichés dans le véhicule d’intervention et réclamez au dépanneur une facture détaillant les prestations fournies. Si votre contrat d’assistance le prévoit, vous pourrez ainsi vous faire rembourser le montant forfaitaire du remorquage et, éventuellement, les frais de réparation.

Réparation d’une voiture sur la route

Réparation d’une voiture sur la route – Source : spm

Avant toute réparation, étudiez les prix

Vous voilà au garage. Attention, les tarifs sont libres. Les prix des prestations doivent être affichés dans l’établissement, toutes taxes comprises. Si ce n’est pas le cas, fuyez ! Avant de confier votre auto au garagiste, demandez-lui un devis détaillé (parfois payant, jusqu’à 10 % du prix des réparations, mais déduit de la facture finale) faisant apparaître le coût de la main-d’œuvre et des pièces détachées. Si vous avez un doute sur les tarifs, jetez un coup d’œil sur une plate-forme de pièces détachées en ligne pour comparer. Le devis que vous signez tient lieu de contrat.

Si le garagiste ne peut vous établir un devis, demandez-lui un « ordre de réparation » sur papier à en-tête et daté, que vous signerez tous les deux. Il doit mentionner la nature précise des réparations à effectuer, leur coût probable et le délai d’immobilisation. Il permet d’éviter bien des litiges lors de la facturation.

Si le garagiste réalise des travaux non prévus sans votre accord, vous êtes en droit de ne pas les payer. Enfin, exigez une facture détaillée lorsque vous réglerez et n’hésitez pas à tester votre voiture après la réparation pour vérifier qu’elle fonctionne correctement. Bonne route !

Avant le grand départ

Pour éviter du stress, prenez quelques précautions avant de partir : faites réviser votre voiture et vérifiez qu’une garantie d’assistance vous couvre bien en cas de panne, 7 jours/7 et 24 heures/24.

Lire aussi À quoi servent vraiment les rainures sur les escaliers mécaniques ?

Contenus sponsorisés