Les bienfaits de la racine de guimauve

Son nom vient du grec « altaino », qui signifie « je guéris ». Les anglais, moins inspirés, l’appellent « marshmallow ». Depuis l’antiquité, ses racines nous aident à soulager les bronchites et les gorges les plus enflammées.

la guimauve

La Guimauve – Source : spm

Les Chamallows, vous connaissez forcément ! Eh bien la recette originelle, de consistance élastique due aux mucilages de la plante, était à base de racines de guimauve. Ces fameux mucilages, qui forment une gelée visqueuse au contact de l’eau, lui donnent ses vertus médicinales, dans le traitement de la toux, des inflammations et de divers troubles gastriques. Les actifs qu’elle renferme ont montré une concentration importante en polyphénols, en amidon, en acides aminés et en acides phénoliques. La guimauve ressemble à la mauve sylvestre et à la rose trémière de la même famille, les Malvacea, réputées pour leurs vertus adoucissantes. Plante vivace commune en Europe, la guimauve pousse dans les zones humides tempérées et forme des tiges dressées, hautes de 1 à 1,5 m, couvertes de feuilles épaisses et ovales, vert blanchâtre et d’aspect velouté. Les fleurs à cinq pétales apparaissent à l’aisselle des feuilles en juillet.

La famille où tout est comestible !

Oui, vous pouvez mettre des fleurs de rose trémière, de mauve ou de guimauve dans vos salades ! Mais pour la guimauve, ce sont surtout les racines qui sont employées. On les utilise nettoyées et séchées au soleil, comme hochet ou bâton à mâcher pour bébés afin d’apaiser et stimuler les poussées dentaires, tant elles renferment de principes émollients. La tradition les recommande pour les affections des voies respiratoires et les infections de la bouche et du pharynx, mais aussi de l’intestin et des muqueuses en général ; sensiblement laxative, la guimauve facilite le transit. Ses mucilages la rendent efficace contre le syndrome du côlon irritable et ses propriétés anti-inflammatoires peuvent soulager vos douleurs dans la maladie de Crohn. Vos crises s’espaceront et vous sentirez un mieux-être général.

toux chronique

Une toux chronique – Source : spm

L’atout contre la toux

Toux, maux de gorge, bronchites ou aphtes…  La tisane de racine de guimauve est considérée comme un expectorant grâce à la présence de polysaccharides. Ces derniers apaisent les muqueuses irritées et stimulent la régénération des tissus. L’activité antitussive est plus élevée que le médicament non narcotique usuel pour traiter la toux, sachant que pour les toux sèches, la codéine, habituellement utilisée, comporte des effets secondaires… Il existe d’ailleurs un sirop pour les toux sèches à base de racine de guimauve, le Phytohustil, dont les effets protecteurs ont été validés in vitro avec de meilleurs résultats que le diclofénac, un anti-inflammatoire comportant des risques cardiovasculaires.

Un film protecteur

Le reflux gastro-œsophagien (principal responsable de l’œsophagite) produit une douloureuse remontée de liquide acide de l’estomac vers l’œsophage. Si les extraits aqueux des racines ont largement été utilisés pour apaiser les muqueuses irritées, on ne savait pas jusqu’alors si cela favorisait au passage la réparation des muqueuses. L’investigation menée in vitro a permis d’observer que les polysaccharides forment des couches à la surface des fibroblastes dermiques, et stimulent la prolifération de cellules épithéliales. Bonne nouvelle : la racine de guimauve est donc bien un stimulateur efficace de régénération tissulaire pour les muqueuses irritées !

Même en cas de cystite interstitielle !

Appelée « syndrome de la vessie douloureuse », cette maladie se manifeste par des douleurs au niveau de la vessie, du bas-ventre, de l’urètre ou du vagin, avec une envie d’uriner continuelle rendant difficile une vie normale. En recouvrant les parois de la vessie endommagée, les racines de guimauve sont très efficaces contre cette maladie méconnue. Buvez des tisanes régulièrement, ou essayez le gel dont la recette est citée plus loin. Cela pourrait bien vous changer la vie.

tisane de guimauve

Tisane au Marshmallow – Source : spm

Comment l’utiliser

En tisane : 10 g (feuilles, racines ou fleurs) dans 1 l d’eau.

En sirop contre la toux : 20 g de racines pour un demi-litre d’eau et 1 kg de sucre. Prenez 5 cuillères à soupe 2 fois par jour. Notez que la guimauve peut être utilisée dans le traitement de la toux et des inflammations chez les enfants de moins de 3 ans (voir avec un médecin pour la posologie).

En usage externe : 30 à 50 g par litre d’eau en décoction, comme bain de bouche, gargarisme, produits nettoyants pour la peau et le visage.

Pour les inflammations cutanées : faites bouillir les racines, écrasez-les et appliquez-les sur les problèmes de peau (acné, prurit, boutons, rougeurs, psoriasis, eczéma, peau sèche…). Vous l’apprécierez aussi en masque pour le visage ou en massage sur les mains et les pieds endoloris par le froid.

En gel de guimauve : remplissez une tasse avec un quart de copeaux de racines et trois quarts de litre d’eau froide et laissez reposer toute la nuit. On peut aussi utiliser 6 g de poudre pour 20 ml d’eau et laisser reposer 1 heure (veillez à remuer les 10 premières minutes). Filtrez les copeaux ou récupérez le gel au-dessus de la poudre. Le gel, à boire le plus possible dans la journée, par petites gorgées pour bien recouvrir les muqueuses, est de couleur brunâtre et se conserve 24 heures.

En association : on peut ajouter 30 à 60 gouttes d’une teinture mère selon la problématique, par exemple la réglisse pour la toux ou le souci pour l’estomac.

Lire aussi Que faut-il ajouter au lait pour le conserver plus longtemps ? Une pincée suffit

Contenus sponsorisés