Bronzage : comment préparer la peau au soleil ?

Pour ne pas griller votre capital solaire et risquer des brûlures, un vieillissement cutané prématuré ou encore des taches pigmentaires, il est essentiel de préparer votre épiderme au bombardement d’UV. Alimentation, compléments alimentaires et soins solaires, découvrez le panorama des solutions.

Certains aliments ont la propriété de préparer la peau au soleil et de stimuler le bronzage.

C’est le cas de tous les fruits et légumes riches en bêta-carotène. Son atout ? « Ce nutriment se transforme en vitamine A dans l’organisme et stimule la synthèse de la mélanine, le pigment à l’origine du hâle », explique Florence Foucaut, diététicienne-nutritionniste, à Paris. Trois semaines avant les vacances et durant vos congés (ainsi qu’à votre retour si vous souhaitez prolonger votre bronzage), inscrivez au moins une fois par jour à vos menus 200 g de légumes et 150 g de fruits parmi le melon, la carotte, le poivron rouge, la patate douce, la tomate, les abricots… Peu à peu, le pigment s’accumule dans la peau, la colore en douceur et favorise la survenue du hâle.

Bronzer sous le soleil

Bronzer sous le soleil – Source : spm

Fourbissez vos défenses

Autres aliments à inscrire à votre menu : ceux riches en antioxydants. Grâce à leur teneur en vitamines A, C et E, en sélénium ainsi qu’en flavonoïdes, ils s’opposent aux méfaits des radicaux libres et protègent la peau du vieillissement cutané prématuré. De quoi tenir à distance les taches pigmentaires, les rides et ridules ainsi que la perte de fermeté de votre ovale. Enfin, buvez beaucoup d’eau et tournez-vous vers les aliments qui en sont riches comme la tomate, le melon, la pastèque qui, grâce à leur teneur supérieure à 90 % d’eau, hydratent l’organisme. Pour fixer l’eau dans les cellules, les oméga 3 sont champions. Ces acides gras essentiels sont présents dans les poissons gras (saumon, maquereau, sardines…), les huiles végétales (colza, lin, cameline…) et les noix. Inscrivez une portion de poissons gras par semaine à vos menus, 2 cuillères à soupe par jour d’huile végétale et une portion de 30 g de noix en collation ou au petit-déjeuner.

Du soleil en gélules

En parallèle de votre alimentation, faites une cure de gélules solaires. Celles-ci sont à commencer environ 3 semaines avant votre départ. Les études prouvent qu’elles augmentent de 20 % la tolérance face aux UV, aident à booster la mélanine et entretiennent vos couleurs après vos vacances, même en l’absence de soleil. Que contiennent-elles ? De puissants antioxydants (vitamine E, zinc, cuivre, lutéine, lycopène…) pour protéger l’épiderme du bombardement d’UV responsables à la fois du photovieillissement et des dégâts causés sur l’ADN, ainsi que des actifs qui halent votre peau comme le bêta carotène.

Pour pallier à l’effet desséchant des UV, préférez les compléments solaires enrichis en huiles végétales nourrissantes comme celles d’argan, de carthame ou d’amande douce pour bien hydrater la peau. Continuez la prise pendant tout l’été, et poursuivez environ 15 jours après votre retour afin de réparer les méfaits des UV. La prise de ces compléments est surtout conseillée si vous avez la peau claire, très sensible voire intolérante au soleil et si vous souffrez de lucite estivale bénigne, une allergie solaire qui se caractérise par l’apparition de petits boutons rouges et de plaques sur les bras, les épaules et le décolleté. Dans ce dernier cas, voici une astuce : « Un mois avant vos vacances, doublez votre prise de compléments solaires, autrement dit, si la posologie indiquée sur votre boîte est d’une gélule, prenez en deux, si elle est de deux, passez à quatre », recommande le docteur Nina Roos, dermatologue.

Faire un gommage au visage

Faire un gommage au visage – Source : spm

Faites des gommages

Exfolier sa peau est une étape indispensable pour préparer son épiderme au soleil et avoir un beau bronzage uniforme et durable. Il permet tout à fois d’éliminer les cellules mortes situées à la surface de la peau et qui empêchent la bonne absorption des actifs des soins, ainsi que d’apporter un coup d’éclat. Une à deux fois par semaine, sous la douche, prélevez une noix de gommage à grains fins et réalisez de doux mouvements circulaires sur l’ensemble de votre corps. Insistez sur les zones les plus rugueuses que sont les coudes et les pieds. Sur le visage, un gommage hebdomadaire suffit. Rincez à l’eau claire.

Appliquer une crème hydratante

Appliquer une crème hydratante – Source : spm

Hydratez jusqu’à plus soif

Sur cette toile parfaite, appliquez un soin hautement hydratant.

Certes, les crèmes hydratantes n’ont jamais fait monter la mélanine ! En revanche, elles améliorent nettement la qualité de votre épiderme, limitent le dessèchement provoqué par les UV ainsi que la luminosité de votre bronzage. Pour le visage, utilisez un masque intensément hydratant que vous laisserez poser 15 minutes minimum, voire toute la nuit si possible. Privilégiez les formules à base d’acide hyaluronique de haut et bas poids moléculaire, d’aloe vera et de glycérine, ainsi que d’actifs antioxydants pour la préserver du vieillissement provoqué par les radicaux libres.

Exposez-vous progressivement

Pour ne pas agresser votre peau et éviter les coups de soleil, lézardez progressivement sous les UV. Dix à 15 minutes les premiers jours suffisent bien pour inciter votre épiderme à produire de la mélanine. Évitez les horaires les plus chauds, c’est-à-dire entre 11 et 16 heures pour préférer les UV doux d’avant 10 heures du matin ou après 16 heures. Bien sûr, cette exposition, même de courte durée, ne vous épargne pas d’appliquer un soin solaire protecteur SPF 50.

Lire aussi Comment enlever le vernis sans utiliser de dissolvant ? Appliquez cette astuce simple et il disparaîtra en un rien de temps

Contenus sponsorisés