10 signes révélateurs que vous êtes triste à l’intérieur et votre enfance est à blâmer

L’apathie est un état d’engourdissement émotionnel dans lequel on est déconnecté de ses émotions et où l’on est incapable de ressentir quoi que ce soit. Ni les joies ni les peines ne font vibrer notre cœur. Cet état d’indifférence totale peut avoir des causes variées, comme l’anxiété et la dépression, et elle peut aussi prendre racine dans notre enfance.

Pourquoi dans l’enfance ? 

Lorsque les parents n’expriment pas leurs émotions dans leurs relations avec leurs enfants, qu’ils ne les incitent pas assez à communiquer leurs besoins ou leurs intentions, cela a un impact négatif sur eux. Ils peuvent en conséquence de cela ressentir du désespoir et de la solitude. Dans certaines familles, il arrive même que les parents apprennent aux enfants que leurs émotions sont dépourvues de tout intérêt ou qu’elles sont un boulet ! Un enfant qui grandit dans un tel environnement apprend à enfouir ses émotions, et grandit avec un handicap.

Qu’est-ce que l’apathie ?

La personne apathique présente un manque total d’intérêt et de motivation pour entreprendre quoi que ce soit volontairement. Elle ne sort pas si  ce ne sont pas les autres qui l’entraînent, elle ne s’intéresse à rien, n’engage pas les conversations.
Une des conséquences de l’apathie pour l’individu est un retrait de la vie sociale et l’isolement.
Voici dix signes de l’apathie qui vous indiqueront si vous souffrez de ce mal.

1. Vous ne vous sentez pas heureux, même lorsqu’un événement positif survient

Il se peut qu’il vous arrive tout un tas d’événements heureux sans que vous ne vous sentiez touché. Vous ne ressentez pas la joie, c’est comme si vous étiez déconnecté de ces événements et que vous vous situiez au même niveau qu’un observateur extérieur.

2. Vous ne vous vous sentez pas triste, même face aux événements négatifs

Il en est de même pour tous les événements qui peuvent vous arriver et qui devraient provoquer la douleur, comme le décès d’un proche. Vous savez que vous devriez ressentir de la tristesse mais vous en êtes tout simplement incapable. 

3. Parfois, la seule émotion que vous ressentez, si tant est que vous puissiez ressentir quoi que ce soit, est la colère

La colère et l’irritation sont des émotions puissantes qui vous submergent plus facilement que les autres. Ainsi, vous êtes partagé entre deux états : l’apathie et la colère.

4. Vous êtes déconnecté de vos émotions

Lorsqu’on vous pose la question sur ce que vous ressentez, vous avez du mal à répondre. Vous ne savez tout simplement pas quoi dire car il vous est difficile d’identifier toute trace d’émotion.

5. Vous vous posez des questions

Il vous arrive souvent de vous demander ce qui ne va pas chez vous lorsque tout le monde autour de vous verse des larmes de chagrin ou saute de joie.

6. L’exubérance des autres vous met mal à l’aise

Vous êtes souvent décontenancé lorsque les personnes autour de vous ressentent de fortes émotions. Quand vous vous retrouvez dans des situations où les autres ressentent quelque chose de fort, c’est comme si vous n’étiez pas à votre place et vous n’avez qu’une envie : déguerpir !

7. Vous enviez les personnes qui ressentent des émotions fortes

Quoique de tels débordements émotifs, quand ils ont lieu juste à côté de vous, vous décontenancent, vous aimeriez quand-même être capable de les ressentir vous aussi.

8. « Qu’est-ce que je fais là ? »

C’est comme si vous étiez en pilotage automatique. Vous avez l’impression d’avancer dans la vie tel un robot. Vous ne savez pas pourquoi vous faites ce que vous faites, ou ce que vous avez à faire, et c’est tout. Vous n’avez pas de raison de vivre, vous ne savez pas pourquoi vous êtes là.

9. Vous vous sentez plus vivant en regardant un film que dans la vraie vie

Lire des livres, regarder des séries ou des émissions télé vous émeut plus que ce qu’il vous arrive à vous, personnellement.

10. Il vous arrive de vous sentir vide à l’intérieur

Se sentir vide est le signe ultime d’un état apathique. C’est comme s’il vous manquait quelque chose, mais vous ne savez pas quoi.

Comment sortir de l’apathie ?

Que votre apathie soit ponctuelle ou qu’elle se soit est installée en vous depuis l’enfance, il y a des solutions pour la surmonter.
Vous avez avant tout besoin de trouver votre raison d’être, ce que vous voulez vraiment, ce pour quoi vous êtes fait, pourquoi vous êtes là. 

Ayez un but dans la vie qui vous guidera, vous motivera et vous donnera de la force.

Lire aussi 19 choses que vous faites en tant qu’adulte lorsque vous avez connu des abus émotionnels dans l’enfance

Contenus sponsorisés