10 Signes que vous avez une intolérance à l’histamine et les 10 aliments à éviter

L’intolérance à l’histamine est une intolérance alimentaire difficile à diagnostiquer, car elle se caractérise par des symptômes très variés, souvent sans liens : allergies, urticaire, maux de tête, migraines, troubles digestifs, anxiété, etc.

Il s’agit d’une intolérance alimentaire très répandue mais souvent mal comprise. Dans cet article, nous allons vous montrer les 10 signes que vous avez une intolérance à l’histamine et les 10 aliments à éviter.

L’histamine, définition et fonctions

L’histamine est une molécule sécrétée par certaines cellules de l’organisme, principalement les globules blancs, mais elle peut aussi être provenir de l’alimentation. Elle aide à combattre les agents pathogènes.

Certains aliments obtenus par fermentation microbienne comme la choucroute contiennent de grandes quantités d’histamine. On la retrouve aussi dans la charcuterie, la viande séchée, le fromage à maturité, et le vinaigre.

L’histamine joue plusieurs rôles :

. Elle stimule la sécrétion du suc gastrique qui permet de digérer les aliments

. Elle contribue à la régulation de la température corporelle, de la tension artérielle et de la sensation de douleur

. L’histamine régule le rythme veille-sommeil, elle augmente la puissance et la fréquence des battements cardiaques (par la libération d’adrénaline)

. Elle régule l’équilibre hormonal et coupe l’appétit

. Elle assure le maintien de l’état de veille au niveau du système nerveux central

Elle peut être liée à des symptômes parfois très gênants observés chez les asthmatiques et les personnes allergiques.

Comment se manifeste une allergie à l’histamine ?

L’intolérance à l’histamine touche essentiellement les femmes à partir de 40 ans. Le corps détruit l’histamine (naturellement) par le biais de l’enzyme diaminoxydase.

Mais, chez les personnes souffrant d’intolérance à l’histamine, l’activité de cette enzyme est réduite et l’histamine fabriquée par l’organisme et celle apportée par l’alimentation ne peuvent plus être détruites. D’où le déséquilibre de la flore digestive qui se crée.

Avec l’intolérance à l’histamine, la difficulté réside dans le fait que de nombreux aliments habituellement bons pour la santé sont riches en histamine : les épinards, les tomates, les oranges, le yaourt et la cannelle.

Cela vient compliquer encore plus cette intolérance, car nous consommons régulièrement tous ces aliments ! De plus, de petites quantités d’aliments riches en histamine peuvent causer aucun symptôme, mais dès qu’un certain seuil est dépassé, le corps va commencer à réagir.

Symptômes de l’intolérance à histamine :

. Congestion nasale

. Maux de tête

. Sensation de resserrement de la gorge

. Urticaire

. Démangeaisons au niveau de la peau, des oreilles, du nez et des yeux

. Troubles digestifs – en particulier des brûlures d’estomac

. Baisse de la tension artérielle

. Palpitations cardiaques

. Anxiété et crises de panique

. Fatigue ou irritabilité

Lorsque le taux d’histamine dans le corps est très élevé, il provoque des effets graves comme la dilatation, ou l’élargissement des petits vaisseaux sanguins. C’est une réponse inflammatoire du corps face à ce taux anormal. Une étude faite en 1961 par The Journal of Biophysical and Biochemical Cytology a prouvé que l’histamine et la sérotonine augmentaient la perméabilité des vaisseaux sanguins.

Si vous souffrez de plusieurs de ces symptômes régulièrement, surtout les symptômes liés à l’allergie, les maux de tête et les brûlures d’estomac, cela peut avoir un lien avec la nourriture que vous consommez. Ce sont peut-être des signes que vous avez une intolérance à l’histamine.

Pour traiter une intolérance à l’histamine, vous devez d’abord éviter tous les aliments riches en histamine et obligatoirement traiter le tube digestif en éliminant la prolifération des bactéries intestinales. Une fois que ces aliments riches en histamine ont été bannis de votre alimentation, vous allez constater une amélioration significative des symptômes.

Quels sont les aliments riches en histamine ?

Tous les aliments fermentés : vinaigres, yaourt, fromage, choucroute, sauce soja

. Les produits de la mer : le thon, le hareng, la sardine, et le maquereau…

. Les viandes transformées comme les saucisses

. Les jus de fruits

. Les oléagineux : noix, noix de cajou et les arachides en particulier

. Les fruits secs

. Les épinards, la tomate, l’avocat, la banane, l’aubergine, la papaye, l’ananas, les fraises et la banane

. Le chocolat, le thé noir et vert

. Certaines épices : la cannelle en particulier, les clous de girofle, la noix de muscade, le curry et le piment de Cayenne

Qui aurait pensé qu’une salade d’épinards frais avec des tomates, un peu de fromage, du vinaigre balsamique et une vinaigrette pourrait constituer un problème de santé tout comme le yaourt, la cannelle ou les fruits ?

C’est l’une des raisons pour lesquelles les personnes atteintes d’intolérance à l’histamine sont souvent intriguées par leurs symptômes, en effet, il peuvent se sentir très mal après avoir mangé des aliments extrêmement sains !

À noter que la rosacée, une affection de la peau, peut aussi être liée à une intolérance à l’histamine. Les personnes qui en souffrent remarquent une nette amélioration avec un traitement du tractus gastro-intestinal, un rééquilibrage de la flore intestinale, une identification des intolérances alimentaires et en ajoutant des enzymes et du chlorhydrate de bétaïne pour favoriser une bonne digestion.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close