10 signes que le cancer est en train de se propager dans vos poumons !

10 signes que le cancer est en train de se propager dans vos poumons !


Le cancer du poumon est le type de cancer responsable du plus haut taux de mortalité en France et dans le monde. Même si son incidence chez les hommes a baissé durant ces dernières décennies, il est malheureusement en hausse constante chez les femmes, surtout à cause du tabagisme.  Pour bénéficier d’un dépistage précoce et ainsi mettre toutes les chances de votre côté pour en guérir, voici 10 symptômes qu’il faut absolument prendre en considération.

10 signes précoces du cancer du poumon :

1 – Essoufflement ou respiration saccadée

Quand le rythme cardiaque s’accélère suite à un effort physique ou à une situation stressante, il est tout à fait normal que la respiration soit courte et saccadée. Mais quand ceci devient la norme, ou quand vous vous sentez essoufflé alors que vous venez de quitter votre lit, il est généralement question d’un sérieux problème respiratoire qui peut indiquer le début d’un cancer du poumon.

2 – Douleur au dos et aux épaules

Cette douleur est associée à une forme particulière du cancer appelée adénocarcinome et qui touche particulièrement les femmes, les personnes jeunes et les non-fumeurs. Elle se distingue des autres formes du cancer du poumon par ses tumeurs qui se développent sur la partie externe ou périphérique du poumon, exerçant ainsi une pression sur les côtes et la colonne vertébrale. La sensation de douleur est  généralement intense et se localise au niveau de l’épaule et de l’omoplate. 

3 – Sensation de fatigue

La sensation de fatigue est un symptôme commun à plusieurs types de maladies, allant du simple rhume, au lupus. Elle est le signe que votre corps est entrain de lutter contre une maladie ou un trouble donné. Donc, si vous vous sentez fatigué, même après une bonne nuit de sommeil profond, il est vivement recommandé de consulter un médecin.

4 – Toux persistante

Apparaissant suite à une irritation des voies respiratoires, la toux est généralement considérée comme un symptôme de maladies bénignes. Or, quand celle-ci se fait persistante, qu’elle ne guérit pas même après un traitement médical ou si vous remarquez la présence de sang quand vous toussez, une consultation en urgence s’impose. Elle risque d’être le signer d’un cancer du poumon.

5 – Dépression et troubles de l’humeur

La dépression et les troubles de l’humeur sont généralement présents chez les patients atteints de cancer du poumon. D’après les résultats d’une étude menée à l’Université d’Oxford en Angleterre, les patients atteints d’un cancer souffrent également de dépression, avec 13.1% pour le cancer du poumon, 9.3% pour le cancer du sein et 5.6% pour le cancer génito-urinaire. 

6 – Maux de tête

Dans certains cas l’apparition de maux de tête est synonyme de métastase, puisque les tumeurs, si elles ne sont pas traitées à temps, peuvent se propager et atteindre le cerveau. Cependant, dans le cas du cancer du poumon, un mal de tête peut être dû à la pression exercée par les tumeurs sur la veine cave. Celle-ci est responsable de faire circuler le sang de la tête et des bras jusqu’au cœur, et quand elle est bloquée, le sang ne peut retourner au cœur et cause une enflure au niveau du visage et une pression douloureuse sur les veines de la tête. 

7 – Enrouement de la voix

Une voix enrouée, voilée ou rauque est généralement le résultat d’une infection de la sphère ORL, d’un manque de sommeil, de déshydratation, de fatigue vocale ou de tabagisme. Traitée correctement, l’enrouement ne dure que quelques jours. Mais quand il persiste plus de 3 semaines, il est vivement recommandé de consulter car il peut révéler la présence de tumeurs cancéreuses au niveau du système respiratoire et qui endommagent vos cordes vocales.

8 – Perte de poids inexpliquée

Nous savons tous combien il est difficile de perdre du poids. Donc, si vous commencez à perdre des kilos sans que vous ayez changé vos habitudes alimentaires et sans vous être mis au sport, il est préférable de consulter au plus tôt. Une perte de poids importante et inexpliquée signifie que votre organisme est en train de brûler ses dépôts de graisses pour fabriquer l’énergie dont il a besoin pour lutter contre la maladie. De plus, suite au manque d’appétit qui l’accompagne généralement, vous ne serez pas en mesure de compenser cette dépense d’énergie et de nutriments. 

9 – Difficultés à avaler

À cause d’un coup de froid ou des angines, il est normal d’avoir des difficultés à avaler puisque votre gorge est irritée. Mais quand vous ne souffrez d’aucune allergie ou infection qui peut causer cette irritation, votre difficulté à avaler vos aliments ou même de l’eau pourrait être due à la propagation de tumeurs qui bloquent la gorge ou l’œsophage.

10 – Douleur à la poitrine

En plus de la douleur à l’épaule et au dos, le cancer du poumon peut également causer une douleur à la poitrine qui s’accentue avec la respiration, la toux ou les éternuements. Elle est provoquée par l’épanchement pleural, une condition qui désigne l’accumulation de liquide dans la cavité pleurale (espace entre les poumons et la paroi du thorax), favorisé, à son tour, par la présence de cellules cancéreuses modifiant ou bloquant la circulation de la lymphe au niveau de la cavité thoracique.


Loading...