x

Quels sont les symptômes de parasite dans notre corps ?

Les parasites intestinaux sont multiples et présentent des formes variées. Les oxyures, les dientamoebas fragilis, les trichinella, les ténias, les ankylostomes ou encore les labia sont des parasites qui peuvent vivre dans le corps en pondant des œufs. Ils se nourrissent des plaquettes rouges et de la nourriture que l’individu consomme. Ces parasites peuvent sembler terrifiants mais en général, ils ne sont pas dangereux. Ils sont souvent gênants et peuvent causer des symptômes désagréables.

Parmi les vers les plus courants constatés en France, on trouve les oxyures, de petits vers blancs ronds (entre 5 et 10 millimètres) qui vivent dans le tube digestif. Ces vers sont contagieux et infectent le plus souvent des enfants qui souffrent de démangeaisons anales. On trouve également le ténia, appelé vers solitaire, constitué d’anneaux qui s’éliminent régulièrement. On estime que chaque année en France, près de 100.000 personnes attrapent un ténia. Ce qui est certain, c’est qu’il y a actuellement 3 milliards de personnes qui sont contaminées par des parasites, selon les estimations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Comment se produit la contamination par les parasites intestinaux ?

L’hygiène est un point primordial pour ne pas attraper de vers mais aussi pour ne pas contaminer les autres. Toute personne en contact avec des souillures de selles humaines ou animales est donc susceptible d’être contaminée par les vers qu’elles contiennent. Les viandes mal cuites, surtout de porc pour les vers solitaires, le contact étroit avec les animaux de compagnie ou encore une propreté médiocre, sont autant de facteurs de contamination.

Quels sont les symptômes des parasites dans notre corps ?

Il y a  globalement 10 signes connus pour dépister leur présence :

  • 1. Faim excessive et réduction de poids

Les parasites comme l’oxyure ou le ténia, engendrent une faim excessive et une réduction du poids du fait que ces parasites se nourrissent des nutriments de l’intestin, en répandant les toxines et en obligeant l’intestin à travailler davantage qu’en temps normal.

  • 2. Fatigue 

La présence des parasites dans le corps peut créer des toxines à l’intérieur du corps. Ce dernier consommera plus d’énergie afin d’éliminer ces déchets, entrainant de ce fait une fatigue, un épuisement et un manque de vitalité.

  • 3. Troubles abdominaux

Les parasites peuvent empêcher l’expulsion des déchets. D’où l’apparition de maux de ventre et de ballonnements.

  • 4. Problèmes chroniques liés à l’estomac

Les parasites irritent ou se collent à la paroi abdominale, ce qui provoque un relâchement incessant des intestins.

  • 5. Picotement anal

Les vers femelles pondent des œufs pendant la nuit et se concentrent sur la région anale, d’où l’apparition de picotement et démangeaisons dans la zone anale. Ce malaise peut également provoquer une difficulté à dormir la nuit.

  • 6. Problèmes cutanés

Lorsque les parasites s’infiltrent dans notre corps et commencent à se propager, ils peuvent provoquer des problèmes cutanés tels que : la dermatite, l’urticaire, l’éruption cutanée, l’eczéma, de l’assèchement de la peau. Ces problèmes sont dus aux déchets que ces parasites libèrent dans le corps.

  • 7. Douleur des muscles et des articulations

La présence de ces parasites dans l’organisme peut entrainer une inflammation dans les tissus du corps tels que les muscles et les articulations, pouvant provoquer de l’arthrite, des douleurs de poitrine, des crampes musculaires, ainsi qu’un gonflement des mains et des pieds. Cette inflammation est due à la réaction du corps aux toxines que les parasites libèrent.

  • 8. Bruxisme

Les déchets et les poisons déchargés par les parasites dans le corps peuvent provoquer de la nervosité et une anxiété entrainant un serrement de la mâchoire et un grincement des dents pendant le sommeil, appelé  « bruxisme ». Ce symptôme touche généralement les enfants.

  • 9. Troubles de l’humeur

Lorsque ces agents pathogènes affectent notre corps, ils libèrent des toxines qui peuvent nuire aux neurones et aux neurotransmetteurs. Ils entrainent de ce fait,  de la nervosité et de l’anxiété.

  • 10. Anémie 

Les parasites se nourrissent principalement des globules rouges de l’organisme, entrainant une carence en fer et de ce fait une anémie. La carence en fer influence le développement et la croissance des enfants.

Alimentation et nutrition contre les parasites intestinaux

Les parasites se nourrissent de certains aliments qu’il convient d’éliminer de notre régime alimentaire, tels que :

  • Les glucides et les sucres
  • Les produits laitiers
  • Les céréales raffinées
  • Les viandes mal cuites

Les aliments conseillés sont :

  • L’ail cru : il contient de l’allicine et le disulfure de diallyle qui constituent un antiparasitaire permettant de nettoyer les intestins.
  • Les graines de courge : elles sont un vermifuge naturel puissant qui agit sur le ténia et l’oxyure.
  • La papaye : source de fibres, d’enzymes antiparasitaires, elle contient un alcaloïde anti-helminthique, appelé carpaïne, qui a la capacité d’éliminer les parasites intestinaux.

Il est conseillé également de consommer des aliments riches en fibres et boire une grande quantité d’eau afin d’activer l’intestin pour une bonne évacuation des selles.

Si les symptômes persistent, il est conseillé de consulter votre médecin traitant.

Contenus sponsorisés
Loading...