10 remèdes pour prévenir les maladies cardiaques

10 remèdes pour prévenir les maladies cardiaques


Le terme maladie cardiaque se réfère aux problèmes qui affectent la structure ou les fonctions du cœur. Elles sont le plus souvent liées à l’athérosclérose, un rétrécissement des artères, qui induit une augmentation du risque de crise cardiaque ou d’AVC.

Les maladies cardiaques englobent les maladies coronariennes, les maladies congénitales, l’arythmie (rythme cardiaque irrégulier), l’insuffisance cardiaque, etc.

Les causes et les symptômes varient en fonction du type de maladie cardiaque. Toutefois, il existe des symptômes communs : souffle court, douleurs dans la poitrine, rythme cardiaque trop rapide ou trop lent, étourdissements, fatigue et évanouissements. Le risque de développer ou d’aggraver une maladie cardiaque est accru par des facteurs tels que des malformations cardiaques, une tension ou un taux de cholestérol élevé, du diabète, le tabac, un excès de café, de drogue ou d’alcool. Mais aussi le stress, le vieillissement et des antécédents familiaux.

Lorsque l’on est confronté à une maladie cardiaque, il est essentiel de se faire suivre par un cardiologue pour un traitement approprié. Par ailleurs, il est essentiel d’adopter en parallèle une hygiène de vie irréprochable !
Voici le Top 10 des aliments à consommer et des bonnes règles de vie pour lutter contre les maladies cardiaques.

1. L’ail

Plusieurs études ont établi que l’ail était bénéfique pour les problèmes de tension élevée et de maladies coronariennes. Il aide à ralentir le développement de l’athérosclérose ou le durcissement des artères. De plus, l’ail qui améliore la circulation prévient des thromboses veineuses.

Mangez tous les jours une ou deux gousses d’ail crues fraîchement écrasées. Si vous en trouvez le goût trop fort, buvez un verre de lait pour le faire passer. Si vous êtes gênée par le goût ou par l’odeur, vous pouvez en consommer sous forme de gélules. Le dosage recommandé est de 600 à 1.200 mg. A prendre trois fois par jours.

Attention: l’ail peut interférer avec certains médicaments en raison de ses propriétés anticoagulantes. Si vous prenez des anticoagulants, demandez l’avis de votre médecin.

2. L’aubépine

Dans l’herboristerie occidentale, les bienfaits de l’aubépine sur le cœur sont bien connus. Elle aide à augmenter l’afflux sanguin vers le cœur et améliore la contraction du muscle cardiaque. Elle améliore également la performance cardiaque et diminue ainsi la charge de travail du cœur.

Vous pouvez prendre cette plante sous forme de suppléments, la quantité standard contenant 2 à 3% de flavonoïdes. Le dosage habituel est de 300 à 600 mg trois fois par jour. Suivez ce traitement sur une durée pouvant aller de plusieurs semaines à quelques mois.

3. L’Arun

La Terminalia arjuna est une herbe ayurvédique bénéfique pour le cœur. Considérée comme un régénérant cardiaque naturel, elle renforce le muscle cardiaque et réduit la congestion des artères et la tension.

Ajoutez une demi-cuillère à soupe de poudre d’Arjuna avec une cuillère à café de miel à un verre d’eau chaude. A Boire trois fois par jour pendant 2 mois. Vous pouvez également consommer cette herbe sous forme de gélule à raison d’une cure de trois mois.

4. L’Hibiscus Chinois

Des chercheurs de Taïwan ont découvert que les extraits de fleurs d’hibiscus avaient des propriétés anti-sclérosantes. Contenant des antioxydants qui préviennent l’oxydation des lipoprotéines de basse densité (mauvais cholestérol qui contribuent au développement de l’athérosclérose et des maladies cardiaques.

Faites bouillir deux pétales de fleur d’hibiscus dans 25 cl d’eau. Égouttez et ajoutez une cuillère à café de miel pur. A boire tous les jours pendant une semaine.

5. Le curcuma

Excellent pour le cœur, le curcuma réduit le taux du cholestérol et la formation des plaques sur les artères, ainsi que le risque de formation de caillots.

Il aide aussi à réduire le taux du mauvais cholestérol et possède des propriétés anti-inflammatoires. Puissant antioxydant, il prévient la formation des radicaux libres, qui contribuent au vieillissement cellulaire.

Ainsi, vous pouvez inclure du curcuma lorsque vous cuisinez. Vous pouvez aussi faire bouillir une tasse d’eau ou de lait avec une cuillère à café de curcuma et boire cette préparation deux fois par jour pendant un mois.
Pour une plus grande efficacité et à défaut d’apprécier cette épice, vous pouvez consommer du curcuma sous forme de gélule.

6. Le piment de Cayenne

Le piment de Cayenne contient un compose appelé capsaïcine qui est bénéfique pour le cœur et les problèmes circulatoires. Il aide aussi à réduire le risque d’arythmie et réduit le taux du cholestérol. Les composés phytochimiques présents dans cette épice purifient aussi le sang et renforcent le système immunitaire.

Ajoutez une demi-cuillère à café de piment de Cayenne à une tasse d’eau chaude. Remuez et buvez.

A boire trois fois par jour pendant deux semaines. Pour apaiser la sensation de brûlure du piment, vous pouvez faire suivre d’un thé de fleur d’hibiscus. Une autre option consiste à prendre des suppléments de piment de Cayenne sous forme de gélules.

7. La luzerne

La luzerne également appelée grand trèfle ou foin de bourgogne, est une herbe riche en vitamines, protéines et en sels minéraux. Consommée dans le cadre d’une alimentation équilibrée, elle prévient des problèmes cardiovasculaires et réduit le taux du cholestérol et la formation des plaques sur les artères.

D’après une étude publiée dans le Pakistan Journal of Pharmaceutical Sciences, la luzerne a le pouvoir de limiter le développement et la progression de l’athérosclérose.
Elle se consomme sous forme de tisane, à boire plusieurs fois par jour régulièrement.

8. Le Fenugrec

Le fenugrec est une plante dont les graines possèdent des vertus antioxydantes et protectrices pour le cœur. Excellent pour réduire le risque d’athérosclérose, il régule le niveau des lipides et réduit l’agrégation des thrombocytes, qui diminue le risque de formation de caillots dans le sang. De plus, il aide à diminuer le taux du cholestérol, du sucre et des graisses dans le sang.

9. Le thé vert

Puissant antioxydant, il améliore la santé des cellules et des artères. Il aide aussi à réduire le taux du cholestérol et des triglycérides. De plus, le thé vert a des effets dynamisants sur le métabolisme.
Au cours d’une étude japonaise de 2008, les chercheurs ont découvert que boire plus de cinq tasses de thé vert par jour réduit le risque de crise cardiaque et d’AVC de 26%. Boire 3 à 5 tasses de thé vert par jour.

10. Faire de l’exercice

De nombreuses études ont désormais montré les bénéfices d’une activité physique régulière sur la santé. Combiné à un régime alimentaire et un mode de vie sains, cela permet de réduire le risque des maladies cardiaques. Ainsi, les exercices de cardio renforcent le cœur et le système cardiovasculaire et font diminuer la tension.

Il n’est pas nécessaire de vous lancer à corps perdu dans une activité physique, au risque de vous dégoûter. N’écoutez pas la tendance du running ou de la zumba si vous n’aimez pas cela. Mais réfléchissez à une activité qui vous plaît : danse, natation, rollers, aquagym…

Quelle qu’elle soit, pratiquée avec régularité elle sera bénéfique pour votre santé, pour votre ligne mais aussi pour votre mental. Si vous n’êtes pas sportive pour un sou, réduisez votre temps de transport en commun et privilégiez la marche à pied ou le vélo pour vos déplacements.

Quelques règles d’hygiène

  • Limitez le gras, le sel et le sucre dans votre alimentation.
  • Pour cuisiner, utilisez de l’huile d’olive plutôt que du beurre. Une étude publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, a établi que seulement deux cuillères à café d’huile d’olive par jour aidait de manière significative à réduire le risque de maladies cardiaques.
  • Arrêtez de fumer et limitez votre consommation d’alcool.
  • Maintenez un poids stable et limitez le surpoids.
  • Dormez suffisamment et à heures fixes. Une étude publiée dans le Journal of the American Médical Association a démontré qu’une heure supplémentaire de sommeil diminuait le risque de développer une calcification des artères coronaires de 33%.

Loading...