10 plantes qui luttent contre les pellicules naturellement

Les pellicules n'ont presque jamais été un problème pour moi. Je ne saurais bien sûr l'affirmer avec certitude, mais je crois savoir pourquoi : c'est dû à toute la biotine que je mange.

Proche des vitamines, la biotine est une substance complexe majeure pour lutter contre les pellicules. Les naturopathes recommandent d’en ingérer six milligrammes par jour pour prévenir et traiter tant les pellicules la séborrhée, le trouble qui va de pair avec elles.

Les graines de soja sont une excellente source de biotine (750 parts par million). Cela signifie qu’on a seulement besoin d’une poignée de ces graines pour obtenir les six milligrammes nécessaires pour épargner pellicules et séborrhée au cuir chevelu.

Les plantes au secours des pellicules

Les pellicules sont un trouble courant du cuir chevelu, provoquant l’apparition sur le crâne et les cheveux d’écailles blanches peu esthétiques. Ces écailles sont des particules de peau morte en provenance du cuir chevelu. Les pellicules proviennent souvent de la séborrhée, une inflammation (dermatite) du cuir chevelu. Voici un certain nombre de plantes utiles pour prévenir et traiter les pellicules.

soja

Soja – Source : spm

Soja (Glycine max) et autres aliments contenant de la biotine.

Il est vrai que l’on trouve de la biotine dans pratiquement toutes les plantes, mais il y en a de meilleures que d’autres. Les graines de soja figurent au premier rang, suivies de près par l’ail, le ginseng d’Amérique, l’avoine, l’orge, le ginseng d’Asie, l’avocat, la graine de coton, l’alfalfa, le sésame, le maïs, les féveroles communes et le sureau noir.

Lamentable mais vrai, je suis incapable de vous fournir un tableau complet, car la science ne sait pas grand-chose encore sur le contenu des plantes en biotine. Ce triste état de choses est dû au fait stupéfiant que personne n’a jamais obtenu de fonds pour procéder à des analyses détaillées des constituants chimiques mineurs de tous ces fruits, noix et légumes.

bardane-pellicules

Bardane – Source : spm

Bardane (Arctium lappa).

Un massage vigoureux du cuir chevelu à l’aide d’huile de racine de bardane est souvent utile en cas de séborrhée.

Chélidoine 

Chélidoine – Source : spm

Chélidoine (Chelidonium majus).

Elle est efficace non seulement pour traiter les pellicules, mais également en cas de peau sèche, d’urticaire, de cors et de verrues.

Pour utiliser la chélidoine traitement des pellicules, commencez par préparer une lotion de rinçage capillaire. Versez six tasses d’eau dans une casserole, ajoutez ensuite une cuillerée à café de chlorure de potassium (vendu en supermarché comme succédané du sel). Faites chauffer en remuant jusqu’à ce que le chlorure de potassium se soit dissous. Hachez ensuite 115 grammes de chélidoine fraîche que vous ajouterez à cette solution. (Si vous n’avez pas sous la main de chélidoine fraîche, utilisez à la place une demi-tasse de plante séchée.) Laissez reposer durant deux heures, puis faites bouillir à petit feu pendant 20 minutes. Passez le liquide pour en éliminer le résidu végétal et laissez mijoter de manière à réduire le liquide à 1 tasse 1/2. Ajoutez 230 grammes de glycérine et laissez à nouveau mijoter jusqu’à ce que le liquide se réduise lentement à deux tasses. Passez le mélange avant de le transvaser dans un flacon que vous entreposez dans un endroit frais. Utilisez une ou deux fois par jour cette préparation comme rinçage capillaire.

consoude-pellicules

Consoude – Source : spm

Consoude (Symphytum officinale).

L’allantoïne, un agent chimique présent dans cette plante, exerce une action antipelliculaire efficace. Peut-être trouverez-vous en magasin diététique un shampooing à base de consoude. Dans le cas contraire, il vous suffira d’ajouter une ou deux gouttes de teinture de consoude à votre shampooing préféré à base de plantes.

gingembre-pellicules

Gingembre – Source : spm

Gingembre (Zingiber officinale) et sésame (Sesamum indicum).

Voici un traitement pratiqué en Egypte pour soigner les pellicules et la séborrhée : mélangez une à deux cuillerées à soupe de jus de gingembre (fraîchement pressé à partir d’un ou deux rhizomes râpés) à trois cuillerées à soupe d’huile de sésame et une demi-cuillerée à café de jus de citron. Trois fois par semaine, frictionnez-vous le cuir chevelu à l’aide de ce mélange. Bien que l’huile de sésame soit relativement coûteuse, j’envisagerais d’utiliser ce remède si j’avais des pellicules.

plantain

Plantain – Source : spm

Plantain (Plantago, diverses espèces).

Tout comme la consoude, le plantain contient de l’allantoïne. Vous pourriez en préparer une tisane concentrée qui vous servirait ensuite de lotion capillaire.

reglisse-pellicules

Réglisse – Source : spm

Réglisse (Glycyrrhiza glabra).

La réglisse contient de la glycyrrhizine, une substance complexe capable de minimiser la sécrétion d’huiles par le cuir chevelu. Le fait de ralentir la production de séborrhée devrait contribuer à limiter également les pellicules. Vous pouvez faire macérer une ou deux poignées de réglisse séchée dans un flacon de vinaigre et vous en servir comme lotion capillaire.

theier

Théier – Source : spm

Théier (Melaleuca, diverses espèces).

L’huile essentielle de melaleucas, un antiseptique très apprécié des aromathérapeutes, contient des substances appelées terpènes. Celles-ci pénètrent les couches superficielles du cuir chevelu et exercent une action désinfectante plus en profondeur que la plupart des émollients. Vous pouvez en mélanger quelques gouttes dans une ou deux cuillerées à soupe de shampooing à base de plantes. Comme n’importe quelle autre huile essentielle, toutefois, celle de melaleucas ne doit jamais être prise par voie orale. En effet, les huiles aromatiques sont extrêmement concentrées ; il suffit parfois d’une très petite quantité pour qu’elles aient des effets toxiques.

romarin-pellicules

Romarin – Source : spm

Shampooing à la sauge et au romarin.

De nombreux herboristes recommandent cette recette classique : 30 grammes de sauge séchée, 30 grammes de romarin, à laisser infuser dans deux tasses d’eau pendant 24 heures et à utiliser quotidiennement en guise de rinçage capillaire. Je serais d’avis d’y ajouter également du thym, car c’est un antiseptique plus puissant encore. Vous pouvez créer une excellente lotion en ajoutant quelques gouttes de teinture de chacune de ces trois plantes à un bon shampooing du commerce à base de plantes.

Vinaigre et cidre de pomme.

L’un comme l’autre sont de bons remèdes empiriques traditionnellement utilisés contre les pellicules. Faites chauffer l’un ou l’autre, ou les deux ensemble, et appliquez ce liquide directement sur le cuir chevelu avant de faire votre shampooing comme d’habitude.

Gingembre

Cette épice utilisée dans l’Antiquité par les Grecs et les Romains pour stimuler la digestion, se prête à de nombreuses autres utilisations.

Lire aussi Comment se débarrasser naturellement des poux grâce aux plantes ?

Contenus sponsorisés