10 mauvaises habitudes qui tuent votre cerveau que vous devez arrêter de faire tout de suite !

Le cerveau humain est le centre de commande du système nerveux humain, il est l’un des organes les plus importants du corps puisqu’il est responsable de la régulation et du contrôle de toutes les fonctions du corps, ainsi que du maintien du bon fonctionnement de la mémoire.

Le cerveau humain a la même structure de base que les autres cerveaux de mammifères, mais il est plus grand par rapport à la taille du corps que tout autre cerveau. Comme tout autre organe, le cerveau a besoin d’être entretenu, et il existe des mauvaises habitudes que nous pourrons avoir au quotidien qui risquent de le tuer. Découvrez-les et arrêtez-les immédiatement !

Il a été démontré que la pratique de la pleine conscience active le cortex préfrontal du cerveau associé à la concentration, à la planification et à la prise de décision, et peut réduire l’amygdale droite associée à la peur et aux émotions négatives. Afin de casser une mauvaise habitude, vous devez en être conscient et changer votre comportement. Dans cet article, vous aurez l’occasion de prendre conscience de certains faits que vous faites de façon complètement spontanée mais qui nuisent à votre cerveau.

Les 10 mauvaises habitudes les plus courantes qui peu à peu endommagent le cerveau sans vous en rendre compte.

1. Sauter le petit-déjeuner

Le corps consomme beaucoup d’énergie pendant le sommeil pour fonctionner de manière optimale, de sorte que lorsqu’il se réveille, il a un besoin urgent de consommer de la nourriture pour reprendre des forces. En zappant le petit déjeuner, on prive le corps de cet apport important d’énergie et ceci affecte également la santé du cerveau. 

2. Ne pas dormir assez

Pendant le sommeil, le cerveau traite toutes les informations qu’il a obtenues le jour pour être prêt le lendemain. Ne pas dormir empêche le cerveau de se débarrasser des toxines produites pendant les phases d’éveil et de se nettoyer, chose qui cause son ralentissement. 

3. Consommer du sucre en excès

Il arrive qu’une concentration élevée de sucre dans le sang empêche l’absorption de nutriments importants au bon fonctionnement de tous les organes notamment le cerveau, ce qui l’affecte négativement. Une recherche qui date de 2012 de l’Université UCLA en Californie a conclu que la consommation excessive de sucre a un impact direct sur les capacités d’apprentissage et de mémorisation chez l’individu.

4. Manger en excès

L’excès de nourriture surtout quand elle n’est ni saine ni équilibrée affecte le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire, entravant l’apport de nutriments et d’oxygène nécessaires au bon fonctionnement du cerveau.

5. Fumer

Cela engendre le blocage des fonctions cérébrales et augmente la prédisposition à souffrir des maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Selon une nouvelle étude anglaise, le fait de fumer nuirait à la mémoire, à la capacité d’apprentissage et au raisonnement intellectuel.

6. Se couvrir la tête  pendant le sommeil

Le corps a besoin d’air frais pendant le sommeil, donc si vous couvrez votre tête, vous ne recevrez pas la quantité d’oxygène nécessaire et vous augmentez  ainsi le niveau de dioxyde de carbone inspiré par corps.

7. Respirer l’air pollué

Les personnes à risque ne sont pas seulement les travailleurs exposés à des niveaux élevés de pollution mais aussi le citoyen lambda qui vit en ville et qui n’a pas l’occasion de respirer de l’air frais durant la journée. D’autant plus que la pollution existe aussi dans les intérieurs comme les maisons, les écoles, les magasins. N’hésitez donc pas à consacrer à votre cerveau un petit moment de détente au milieu d’un jardin ou d’une forêt pour lui permettre d’absorber le maximum d’oxygène nécessaire à son bien-être.

8. Forcer le cerveau à travailler pendant que vous êtes malade

Quand on tombe malade, le corps utilise toutes les ressources pour combattre la maladie y compris le cerveau, c’est pourquoi il est très important de reposer ses neurones pendant la maladie afin de pouvoir récupérer de l’énergie.

9. Le manque de communication

Afin de développer et de maintenir le cerveau en forme, un échange intellectuel adéquat est essentiel pour stimuler l’apparition de nouvelles connexions neuronales.

10. Ne pas stimuler la pensée

Si nous stimulons la pensée logique et la mémoire, nous aidons à l’activation de nombreuses connexions neuronales dans le cortex cérébral qui vont mener à la créativité et au développement du cerveau ainsi son efficacité. 

L’intelligence et la mémoire se nourrissent par l’enseignement, l’entraînement et la bonne alimentation. 

Contenus sponsorisés
Loading...
Close