10 leçons que l’on a tendance à oublier et qui pourraient être utiles aux jeunes d’aujourd’hui

L’éducation de l’enfant est un travail demandant un investissement qui n’est pas toujours de tout repos. Un enfant à sa naissance est un être démuni qui a besoin de tout apprendre afin de réussir plus tard, et cette charge incombe aux parents. Découvrez quelques conseils pour parfaire son éducation.

Un proverbe chinois dit : « Nous sommes frères par la nature, mais étrangers par l’éducation ». Cela explique que la différence entre les Hommes se caractérise par leur éducation. Outre le fait de faire bénéficier l’enfant d’une bonne éducation scolaire, il convient également de guider l’enfant, lui apprendre à faire preuve de respect, d’ouverture d’esprit et de tolérance envers autrui, en lui inculquant les règles de base de vie sociales. Alors comment apprendre à l’enfant à se soucier des autres et d’avoir de l’empathie ? Michelle Borba, psychologue, ainsi que d’autres spécialistes, nous livrent quelques conseils à ce sujet.

Astuces pour encourager l’empathie chez l’enfant

Astuces pour encourager l’empathie chez l’enfant. Source : Huffingtonpost

Quelques leçons à apprendre en matière d’éducation

Enseigner l’amour et renforcer la capacité de bonté est devenu un défi à réaliser face à un monde rempli d’amertume et de haine. Chez les jeunes d’aujourd’hui, on ne retrouve plus les mêmes valeurs morales que celles reçues par l’ancienne génération. Il devient alors important de leur apprendre un certain nombre de comportements afin de leur ouvrir la voie et l’accès à l’empathie. Respecter la vie privée d’autrui, respecter les personnes âgées, se soucier du bien-être de son prochain et demander de ses nouvelles, être reconnaissant, ne pas juger autrui, ou encore effectuer des gestes comme tenir la porte aux inconnus ou débarrasser la table, sont entre autres, des comportements à adopter dans sa vie quotidienne pour une meilleure interaction avec autrui.

Comment y arriver ?

Michelle Borba, auteure de nombreux livres sur l’éducation, explique que la communication émotionnelle est un passage essentiel vers l’empathie. En passant trop de temps devant leurs écrans, les enfants ne développent pas forcément cette qualité qui requiert avant tout l’habitude de regarder son interlocuteur dans les yeux afin de mieux l’écouter.

La communication émotionnelle est importante.

La communication émotionnelle est importante. Source : Huffingtonpost

Laura Dell, enseignante adjointe à la faculté des sciences de l’éducation, préconise quant à elle, d’apprendre aux enfants à identifier leurs propres émotions. « Je vois bien que tu es frustré » ou « Tu as l’air en colère » ; l’experte explique qu’en communiquant ainsi avec eux, on leur apprend à reconnaître leurs émotions. Elle ajoute qu’après avoir identifié leurs sentiments, ils seront plus à même de se maîtriser, de se contrôler émotionnellement et de mieux comprendre les autres.

Par ailleurs, Ravi Rao, neurochirurgien en pédiatrie et animateur d’une émission pour enfants, estime que les parents se doivent d’apprendre aux enfants la nature des émotions à l’instar des couleurs et des nombres. Selon le spécialiste, il est important d’entraîner l’enfant avec les émotions. En lui désignant une dame dans la rue, à titre d’exemple, il propose de demander à l’enfant de l’observer pour savoir si elle a l’air triste ou heureuse. L’expert recommande en parallèle le jeu : « Devine ce que je ressens », qui consiste à imiter les émotions comme le bonheur ou encore la tristesse. Cette méthode a pour but d’encourager le cerveau des enfants à repérer les signaux transmis par l’expression faciale.

Les parents doivent montrer l’exemple.

Les parents doivent montrer l’exemple. Source : Huffingtonpost

Toujours d’après l’expert, il est conseillé aux parents de montrer l’exemple aux enfants et de leur montrer les gestes et comportements à adopter. A ce propos, il explique que les enfants ont besoin de voir leurs parents se soucier de leur entourage afin que la méthode puisse porter ses fruits.

Il faut faire preuve d’empathie envers les autres mais aussi envers ses propres enfants, afin que ces derniers se mettent à la place d’autrui. D’autre part, Michelle Borba explique que partager des activités en famille comme faire du bénévolat ou se retrouver à table en partageant deux bonnes actions de la journée, par exemple, permettrait d’intégrer la gentillesse dans leur vie de tous les jours.

Lire aussi Enfant colérique : est-ce la faute des parents ?

Contenus sponsorisés