10 habitudes à éviter avant d’aller dormir

Si une bonne nuit de sommeil peut avoir des effets bénéfiques considérables pour votre corps, enchaîner les nuits blanches ou des nuits trop courtes peut entraîner des conséquences délétères. En effet, un sommeil réparateur est indispensable pour le bien-être physique et psychologique. Ainsi, il est important de savoir qu’il existe une multitude de paramètres qui influent sur la qualité de votre sommeil. Voici 10 habitudes néfastes à éviter avant de dormir. Une information relayée par nos confrères du magazine Madame Figaro et Business Insider.

Selon la National Sleep Foundation, un adulte dont l’âge est compris entre 26 et 64 ans aurait besoin de dormir entre 7 et 9 heures pour être en bonne santé. Toutefois, il est important de noter que la quantité de sommeil à elle seule n’est pas un facteur déterminant, les chercheurs découvrent de plus en plus que la qualité de ce temps de repos a elle aussi, une importance capitale. Voici 10 habitudes à éviter afin d’améliorer la qualité de son sommeil.

1. Une chambre trop chaude

Le chauffage est un réel besoin en hiver. Il nous permet de nous protéger d’un froid extérieur qui peut être parfois fatal. Néanmoins, il arrive que des personnes en abusent. En effet, une température trop haute perturbe le sommeil. Le docteur Sylvie Royant-Parola, vice-présidente de l’Institut national du sommeil et de la vigilance préconise de dormir dans une chambre entre « 18 et 20 degrés ».

2. Être entouré de lumières

Dans les villes, la lumière est partout autour de nous : Les écrans, les chargeurs et même les lumières extérieures. Le noir complet est la condition optimale pour un sommeil profond. Toutefois, il n’est pas rare que des personnes s’endorment avec des lumières qui passent inaperçues comme celle des appareils électroniques mis en veille, rappelle l’experte du sommeil. Il est donc important de veiller à éteindre ces sources qui viendront perturber votre repos, quitte à garder les volets ouverts qui permettront à l’organisme de se réveiller “progressivement avec la lumière naturelle”.

3. S’endormir avec un oreiller trop haut

Lorsqu’un oreiller est trop haut ou lorsque deux oreillers sont posés l’un sur l’autre, la nuque peut se retrouver dans une position qui ne lui est pas naturelle. L’idéal, c’est qu’un oreiller n’influe pas sur la position de votre tête par rapport à votre corps, par exemple lorsque vous vous endormez sur le côté, un oreiller doit se placer dans « le creux entre le cou et les épaules, pour mieux soutenir la nuque et la tête », explique le kinésithérapeute Jérémie Feutry au Madame Figaro.

4. Avoir un lit trop bas

Si vous avez un sommier trop bas, cela peut affecter votre sommeil et entraîner des maux de dos au moment de se lever. Selon Jérémie Feutry « le corps appuiera sur les omoplates et le bassin, la colonne vertébrale ne sera pas soutenue et ne pourra pas se reposer ». Il est donc essentiel d’investir dans un sommier assez haut et un matelas d’une épaisseur adéquate pour que vos genoux puissent former un angle de 45 degrés lorsque vous vous levez du lit.

5. Avoir un matelas trop mou

Dans la même lignée que l’habitude précédente, avoir un matelas trop mou peut aussi avoir des effets néfastes sur votre sommeil. « Le problème, c’est que le bassin et l’ensemble du corps s’enfoncent dans le matelas, alors que la tête, elle, est soutenue par un oreiller », cela crée un décalage, selon le kinésithérapeute, qui peut mener à des problèmes de dos.

6. Dormir sur le ventre

À chacun sa position pour s’endormir, il faut néanmoins savoir qu’elles ne sont pas toutes égales. Toujours selon l’expert, dormir sur le ventre met les cervicales dans une posture qui n’est pas naturelle. Il est essentiel lorsqu’on adopte cette position d’avoir un « matelas ferme et un oreiller plutôt plat ».

7. La position fœtale

La position fœtale n’est pas sans ses contraintes. Selon le kinésithérapeute, même si elle n’est pas à bannir, il faut l’éviter. C’est une position qui force notre colonne vertébrale à adopter une courbe qui peut lui être néfaste. Si on tient absolument à adopter cette position, il conseille de ne plier qu’une jambe et de tendre l’autre.

8. Dîner trop tard

Lorsqu’on mange, beaucoup de mécanismes s’activent pour s’apprêter à recevoir et digérer les aliments que l’on vient d’ingérer. Tout autant d’engrenages qui viennent perturber le sommeil lorsqu’on mange juste avant d’aller au lit. Selon les conseils d’Arianna Huffington, auteur de l’ouvrage The Sleep Revolution à Business Insider, il est conseillé d’avoir fini de dîner quelques heures avant de rejoindre les bras de Morphée.

9. Consulter son smartphone avant d’aller au lit

Bien que la popularité des smartphones soit difficile à limiter, les chercheurs soulignent de plus en plus les effets nocifs que peuvent avoir les écrans sur notre temps de repos. Cela serait dû à la lumière bleue produite par ces derniers qui, selon la National Sleep Foundation, retarde la production de mélatonine, une hormone qui aide à réguler le sommeil.

10. Boire de l’alcool

Boire de l’alcool juste avant de dormir peut affecter votre sommeil comme l’explique une étude citée par le Business Insider. En effet, la consommation de cette substance avant d’aller se coucher réduit la durée passée en phase paradoxale, une phase réparatrice du sommeil.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close