10 choses qui changent quand vous perdez vos parents

La perte d’un parent est toujours vécue comme une véritable tragédie. Qu’elle survienne suite à un combat de longue haleine contre une maladie ou de façon brutale, elle engendre des sentiments douloureux qui s’inscrivent dans le temps. Nous ne sommes jamais réellement préparés à quitter ceux qui nous ont mis au monde et qui ont fait de nous ce que nous sommes aujourd’hui. Mais ce deuil, bien que pénible à surmonter, fait prendre conscience d’un certain nombre de choses. Quand on perd nos parents, cela marque un tournant inéluctable dans notre existence.

En perdant un parent, c’est une partie de soi-même dont on se détache à tout jamais. On ressasse moult souvenirs et on nourrit parfois quelques remords. On se remémore nos anniversaires, nos conversations les plus insignifiantes et nos interactions de tous les jours. On regrette les non-dits, les actes manqués et les dysfonctionnements qui ont pu altérer la relation à un moment donné. Lorsque nos parents quittent ce bas monde pour rejoindre l’au-delà, on se retrouve seul face à cette colère, ce chagrin et cette amertume qui nous transperce le coeur.

En effet, ce deuil spécifique entraîne souvent un lot de changements singuliers dans notre vie.

1.Un sentiment de solitude

Après la perte d’un parent, on a l’impression d’être seul au monde. La famille et les amis sont là et pourtant, les personnes les plus précieuses de votre vie sont parties pour toujours.

2.Une torpeur insaisissable

Du jour au lendemain, les actions les plus anodines deviennent difficiles à accomplir. Vous vous muez dans un chagrin infaillible tout en essayant d’afficher un sourire dénaturé devant les autres. Vous n’avez plus la moindre énergie si ce n’est celle qui vous permet de vous languir de vos proches.

3.Un manque

“Un seul être vous manque et tout est dépeuplé”. Cette citation est d’autant plus réaliste lorsqu’il s’agit d’un parent. Le décès d’un père ou d’une mère a un impact psychologique inégalable qui bouleverse le quotidien.

4.Une prise de conscience

Quand on traverse cette période sombre, on réalise à quel point le temps est un présent que l’on néglige bien trop souvent. On se rend compte de l’importance des gens qui nous entourent et des moments que l’on partage encore avec eux.

5. Des pensées incessantes

Chaque personne traverse les étapes du deuil à son propre rythme. Seulement, des souvenirs et des pensées viennent sans cesse envahir votre esprit et vous rappeler cette perte atroce.

6.Des remords

Après le décès d’un parent, une remise en question a souvent lieu. On regrette ces paroles blessantes que l’on a pu prononcer lors d’une dispute, ces moments qu’on a refusé de partager avec eux parce qu’on avait autre chose de prévu, ces gestes affectueux qu’on aurait dû leur donner … La culpabilité prend souvent le dessus et engendre une blessure difficile à panser.

7. Une profonde douleur

La vie n’est plus la même et on s’en rend compte de jour en jour. Les fêtes, les anniversaires et les moments importants se déroulent différemment et engendrent de la mélancolie.

8. Des changements dans les relations fraternelles

Parfois, la perte d’un parent renforce les liens entre frères et soeurs. Ensemble, ils se soutiennent pour traverser ce deuil. Mais dans certains cas, ce deuil instaure une distance entre les membres de la famille et finit même par la diviser.

9.Une curiosité exacerbée face à leur histoire personnelle

Après le deuil, les enfants cherchent à en apprendre davantage sur l’histoire de leurs géniteurs. Ils les ont connus en tant que parents mais veulent s’informer sur les événements qui ont eu lieu avant leur naissance.

10.Une nouvelle vision du monde

Alors que certains avaient des relations houleuses avec leurs parents, le décès peut insuffler une prise de conscience. La personne endeuillée pourra alors être amenée à ressentir une colère intense en situation de conflit ou de dispute familiale qu’elle juge inutile.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close