Cette femme veut que tout le monde sache la vérité importante à propos des femmes qui ont eu une césarienne


Cette femme veut que tout le monde sache la vérité importante à propos des femmes qui ont eu une césarienne

L'accouchement par césarienne était autrefois utilisé pour des raisons bien spécifiques et dans des cas d'extrême urgence. Aujourd'hui, cette technique est de plus en plus pratiquée. Après quelques heures seulement de son accouchement par césarienne, Olivia White nous raconte son expérience pour faire savoir à tout le monde que cette pratique n'est pas une solution de facilité.

L’accouchement par césarienne est une intervention chirurgicale réalisée au bloc opératoire, elle se déroule sous anesthésie, généralement par péridurale. Selon le dernier rapport du projet Euro-Peristat, la France se situe en dessous de la moyenne européenne avec 21% de césariennes, qu’elles soient programmées ou réalisées en urgence. Et seulement une femme sur cinq accouche par césarienne en France, d’après une étude britannique. 

La césarienne n’est pas une solution de facilité

Olivia White est une blogueuse australienne qui vient d’accoucher pour la deuxième fois par césarienne. Après quelques heures de son accouchement, Olivia a partagé sur son compte Instagram une photo de son ventre gonflé et couvert de fils. 

La maman toute contente et fière d’elle, nous décrit son expérience en publiant un message fort tout en gardant son humour. Elle montrait sa plaie de 15 centimètres et son utérus gonflé.   

Cette femme veut que tout le monde sache la vérité importante à propos des femmes qui ont eu une césarienne

La décision d’accoucher par césarienne n’était pas un choix. Lors de sa première grossesse, Olivia a subi beaucoup de complications et son accouchement a été déclenché. Elle devait donner naissance par voie basse, mais malheureusement le travail a été particulièrement long et éprouvant, et l’accouchement par voie basse n’était plus possible malgré les efforts de la jeune femme : une césarienne d’urgence a donc été réalisée. 

La jeune maman n’a pas pu profiter des premiers jours avec son bébé à cause des douleurs et des médicaments qu’elle prenait. Dès le début de sa deuxième grossesse, Olivia s’est préparé pour une deuxième césarienne à laquelle elle ne pouvait échapper.

Cette femme veut que tout le monde sache la vérité importante à propos des femmes qui ont eu une césarienne

Ce qu’il faut savoir sur la césarienne 

La césarienne se fait sous anesthésie, la péridurale est l’anesthésie la plus utilisée dans cette intervention. Mais dans les cas d’extrême-urgence, la patiente peut être opérée sous anesthésie générale. Il existe deux types de césarienne, horizontale de 10 à 15 centimètres environ et se réalise au-dessus du pubis et verticale qui s’effectue du nombril au pubis. 

On demande toujours aux patientes de raser les poils du pubis afin d’inciser au mieux l’abdomen et l’utérus. La peau de l’abdomen est désinfectée et une sonde est placée par la suite dans la vessie, pour ne pas gêner le chirurgien lors de l’opération. Le médecin incise tout d’abord la peau, puis les muscles de la paroi abdominale, puis l’utérus. Le bébé est alors retiré, puis juste après, le placenta. Dans un deuxième temps les différents tissus incisés sont recousus avec du fil ou des agrafes. 

Au cours de l’examen du 8ème mois de grossesse, le gynécologue ou l’obstétricien constate la position de l’enfant et décide du mode d’accouchement. 

D’autres facteurs peuvent nécessiter un accouchement par césarienne programmée ou non programmée :

  • Le poids du bébé
  • Le bassin trop étroit
  • L’affection cardiaque
  • La toxémie gravidique et la pré-éclampsie
  • Le placenta prævia 
  • La souffrance fœtale
  • La prématurité
  • Le prolapsus ou la formation de nœuds sur le cordon ombilical
  • La position siège du bébé
  • Le retard de croissance intra-utérin
  • L’accouchement par césarienne au moins 2 fois avant

Comme toute opération chirurgicale, des douleurs et une cicatrice sont indispensables. Dans tous les cas, les accouchements par césarienne doivent faire l’objet d’un suivi sérieux avec le médecin.  Les soins de la cicatrice doivent commencer juste après l’accouchement. Pendant les premiers jours, la cicatrice sera couverte par un pansement qui doit être nettoyé chaque jour et qui sera retiré quelques jours après l’intervention. 

Vous allez ressentir des douleurs et des tiraillements au niveau de la cicatrice, ne vous inquiétez pas. Mais il est obligatoire de consulter un médecin, si vous ressentez de très grandes douleurs ou que vous remarquez un écoulement de sang ou d’un liquide de la cicatrice.