ALERTE : Si vous dormez avec votre téléphone. Lisez ceci !


Si vous dormez avec votre téléphone.

Cinq jeunes lycéennes du Danemark ont décidé de réaliser une expérience sur les radiations WIFI et ont opté pour l’utilisation de… graines de cresson ! Les résultats ont suscité un débat dans la communauté scientifique et auprès des médias. Découvrons pourquoi.

Cinq jeunes filles du lycée d’Hjarllerup au Danemark, ont réalisé une expérience sur les ondes WIFI et leur relation avec le sommeil et la concentration.
En mai 2013, ces jeunes lycéennes ont pensé que leurs problèmes de concentration à l’école et parfois d’insomnie émanaient peut-être du fait qu’elles dormaient avec leur téléphone portable près de leur tête.

Cette expérience a attiré l’attention des scientifiques et des médias. Les photos postées sur le net ont provoqué une réaction auprès de la sphère scientifique, de biologistes et d’experts de la radiation en Angleterre, aux Pays-Bas et en Suède.

Si vous dormez avec votre téléphone. Lisez ceci !

Les apprenties chercheuses ont procédé comme suit :

Après avoir acheté des graines de cresson, elles ont décidé de les diviser dans 12 assiettes couvertes de coton. 6 assiettes ont été placées dans chaque chambre. La chambre test comportait des ordinateurs portables et un routeur wifi doté de la norme IEEE 802,11g. La chambre de contrôle n’avait aucun ordinateur portable ni de routeur WIFI.

Les assiettes posées devant une fenêtre étaient soumises à la même lumière, avec une quantité d’eau égale, et disposées de la même manière par rapport au soleil. Leur rapport comportait également la mention de la même température, sauf que ce point-là a fait débat. La température émise par les ordinateurs portables n’a pas été prise en considération, ni la proximité qu’il y avait entre les ordinateurs et les graines de cresson.

Les ordinateurs portables et le routeur wifi dans la chambre test émettaient en continus.

Après 12 jours, les jeunes filles ont remarqué que les graines de la chambre de contrôle germaient normalement, alors que les graines dans la chambre test, exposées au rayonnement électromagnétique du wifi, ne se sont pas bien développées et certaines ont dépéri.

Le résultat de l’expérience a été exposé en comptabilisant le nombre de graines restées saines et celles ayant dépéri.

On remarque dans leur rapport qu’il n’y a pas une grande différence entre les graines de cresson de la chambre contrôle et de la chambre test. Le nombre de graines ayant germé correctement est à peu près le même selon les statistiques illustrées.

Le choix de l’emplacement de l’expérience et des sujets de cette dernière a été motivé par leur incapacité de mesurer les radiations dans leur école et sur des humains. D’où l’idée de prendre comme substitut des plantes.

Les jeunes chercheuses ont obtenu un prix d’honneur pour leur recherche et leur persévérance, et des scientifiques ont décidé de se pencher sur la question.
Selon une étude effectuée en France portant sur l’exposition aux ondes, tous les niveaux d’exposition mesurés sont inférieurs aux valeurs limites réglementaires, soit un seuil de 0.6 volt par mètre. Un autre constat stipule que les niveaux de champs mesurés en milieu urbain sont légèrement plus élevés que les niveaux relevés en milieu rural. Le même résultat a été obtenu en extérieur et en intérieur.

Les jeunes filles ont décidé, après cette expérience, de ne plus garder leur téléphone portable auprès d’elles quand elles dorment et de s’assurer d’avoir éteint leur ordinateur portable correctement avant de s’endormir.

Elles ont trouvé l’expérience effrayante et les résultats sur les éléments vivants abasourdissants.

En attendant la confirmation des résultats de l’expérience de ces jeunes filles par un comité scientifique, et une recherche plus approfondie dans un environnement scientifique, adapté et professionnellement contrôlé, il serait plus sûr de suivre leur exemple et ne plus dormir avec votre téléphone portable à proximité de votre oreiller…