11 Exercices pour aiguiser votre esprit


Le Cross Fit peut bien être la dernière mode en matière de fitness, mais il est une zone de votre corps qui ne fait pas l’objet de beaucoup d’attention, même si cela commence à changer. En effet, les applications et les jeux qui sont supposés nous aider à « entraîner notre esprit » deviennent de plus en plus populaires, leurs utilisateurs essayant de maintenir (ou d’accroître) leurs capacités à apprendre ou à mémoriser.

Or, vous n’avez besoin ni d’application, ni de livre, ni de programme pour entraîner votre cerveau. Quelques éléments de base sur la façon dont il marche – et dont il fonctionne à très haute capacité – suffisent pour garder votre esprit acéré. Si vous êtes pressé par le temps, ces quelques astuces vous remettront sur les rails.

1. Nourrissez-vous sainement.
C’est un fait, le sucre vous donnera un court regain d’énergie, mais iI ne vous aidera pas à réfléchir plus clairement et, après ce sursaut d’énergie, vous vous retrouverez « à plat ». Les protéines et les graisses saines sont de bien meilleurs carburants pour votre cerveau et le meilleur moment pour le nourrir est celui du petit-déjeuner. Donc, le matin, mangez des œufs, de l’avocat, des myrtilles et autres « aliments pour le cerveau ».

2. N’entrez pas dans un cycle de réponse par le stress.
Votre cerveau excelle à détecter le danger – après tout, si ça n’avait pas été le cas, nos ancêtres n’auraient pas survécu si longtemps. Mais dans le monde d’aujourd’hui, notre cerveau détecte trop bien un danger qui n’existe pas. Il n’est pas bon de vivre dans un mécanisme de réponse par le stress où votre corps et votre esprit sont constamment sur le qui-vive vis-à-vis de tout danger qui pourrait être tapi dans l’ombre. Tenez à distance les hormones du stress en refusant d’entrer dans ce cycle.

3. Résolvez des énigmes.
Les énigmes mettent à contribution le cortex préfrontal, la zone du cerveau impliquée dans l’empathie, l’apprentissage de haut niveau et bien sûr, la résolution des problèmes. Consacrer un peu de temps chaque jour à résoudre un problème, qu’il s’agisse d’un sudoku ou d’une partie de solitaire, vous demande d’entrer dans votre cortex préfrontal, ce qui est excellent pour la santé de votre cerveau.

4. Trouvez un nouveau hobby.
Le début d’année est le moment parfait pour vous lancer dans un nouvel apprentissage ou hobby. Chaque fois que vous apprenez quelque chose de nouveau, de nouvelles zones de votre cerveau sont activées, qui vous empêcheront d’entrer dans un cycle de réponse par le stress du seul fait d’être activées. On n’est jamais trop vieux pour apprendre à jouer du piano ou se mettre au jardinage. Au contraire, vous maintiendrez votre cerveau jeune plus longtemps en lui apprenant de nouvelles choses.

5. Écoutez un nouveau genre de musique.
Vous avez peut-être, cachée dans votre bibliothèque, une musique que vous n’avez jamais écoutée. Il est temps de la déterrer. Votre cortex préfrontal adore la musique, particulièrement les nouvelles musiques, car elles ne sont pas prévisibles. Vous vous apercevrez que vous êtes plus vif et plus concentré quand vous mélangez les musiques.

6. Faites quotidiennement des exercices avec votre main non dominante.
Chaque jour, répondez au téléphone, brossez-vous les dents ou accomplissez n’importe quelle autre tâche quotidienne avec votre main non dominante. De cette façon, vous stimulerez votre cortex préfrontal et fabriquerez de nouveaux neurones.

7. Changez les objets de place dans votre espace de travail.
Vous utilisez certaines choses tous les jours, que vous soyez banquier ou mère au foyer. Il vous suffit sans doute de penser à elles pour que votre corps se mette en mouvement. Si vous changez certains de ces objets de place, vous devrez faire une pause et réfléchir pendant un moment pour les atteindre. Il s’agit d’une forme d’exercice cognitif qui fera des merveilles sur les performances de votre cerveau.

8. Respirez profondément avec le ventre.
Il y a une bonne raison pour que cet exercice figure sur toutes les listes de conseils : il est efficace ! Respirez profondément, en comptant vos inspirations. Au moment où vous arriverez à 10, tout stress aura disparu et vous serez de nouveau prêt à faire fonctionner la partie de votre cerveau dédiée à l’apprentissage et à l’empathie.

9. Tenez un journal intime.
Écrivez deux ou trois pages sur votre journal intime chaque matin au réveil. Peu importe ce que vous y dites. L’essentiel est que le fait de décharger votre cerveau dès le réveil vous éclaircira les idées pour le reste de la journée.

10. Utilisez « je peux » plutôt que « je ne peux pas ».
Quand vous vous surprenez à penser à vos limites, reclassez-les comme des possibilités. Par exemple, au lieu de vous appesantir sur le peu d’argent que vous avez sur votre compte en banque, concentrez-vous sur les aspects que vous pouvez contrôler : « je peux commencer à préparer tous mes repas à la maison au lieu de manger dehors et, ainsi, m’acheter un vêtement par semaine » ; « je peux demander à mes voisins s’ils seraient intéressés par du co-voiturage » ; « je peux essayer de renégocier mon prêt bancaire ». Si vous ne trouvez aucun sujet sur lequel vous concentrez, entraînez-vous sur la base de cette déclaration : « je me demande ce que cette situation m’apportera dans la vie ».

11. Secouez-vous pour rétablir l’homéostasie de votre système nerveux central.
Si vous glissez dans un cycle de réponse par le stress, secouez-vous. Vous avez déjà eu un accident de voiture ? Il y a une explication au fait que nous sommes secoués après ce genre de chocs : c’est la façon dont nous débarrassons notre corps et notre cerveau des hormones du stress accumulées.

Prenez le temps de secouer votre cerveau de cette façon une ou deux fois par jour et vous serez surpris de constater que votre esprit est plus aiguisé et que vous êtes plus concentré.